Quoi de mieux pour remplacer des Aérospatiale AS-350B Écureuil que des Airbus Helicopters H125 ? C’est la démarche entreprise par la Força Aérea Brasileira et la Marinha do Brasil avec cette commande de 27 hélicoptères monoturbines passée auprès de l’hélicoptériste européen. Des appareils qui seront localement assemblés par Helibras, branche sud-américaine d’Airbus Helicopters et héritée justement d’Aérospatiale. Plus que jamais le Brésil confirme sa fidélité aux hélicoptères conçus en Allemagne et en France.

Il y a quelques semaines nous vous annoncions le retrait du service des Aérospatiale AS.355F Écureuil 2 dans la Marinha do Brasil. Nous ne savions alors pas qu’elle précéderait de quelques semaines l’annonce prochaine de la même décision pour les Aérospatiale AS.350B Écureuil et Bell 206B Jet Ranger dans la même aéronavale brésilienne. Mais là où les biturbines légers n’ont toujours aucun successeur, obligeant les Airbus Helicopters H135M récemment acquis à réaliser l’intérim, un remplaçant a été choisi pour ces deux modèles de monoturbines sous la forme de l’Airbus Helicopters H125. Pour mémoire ce dernier est la version rajeunie et profondément modernisée de l’Écureuil.
Afin de remplacer ses dix-sept AS.350B et ses six Jet Ranger, alias respectivement UH-12 et IH-6, la Marinha do Brasil a commandé quinze H125 tous dotés de doubles commandes.

Afin d’obtenir des facilités de paiement auprès d’Airbus Helicopters la Força Aérea Brasileira s’est elle aussi portée acquéreuse de telles machines. Douze H125 doivent la rejoindre et permettront le remplacement de dix des quinze AS.350B Écureuil, alias UH-50, en dotation. Ne seront conservés que les cinq exemplaires les plus récents, livrés sous contrat Eurocopter à la fin des années 1990 et adaptés à la reconnaissance armée. Leur remplacement n’est pas à l’ordre du jour mais devrait se faire d’ici quelques années au profit de H125M, la version armée du H125.

Car les vingt-sept hélicoptères commandés par le Brésil sont au standard civil H125. Ils sont en effet appelés à des missions de soutien et de non de combat. Ils sont dotés d’un glass cockpit Garmin G500H TXi et d’une capacité d’utilisation de jumelles de vision nocturne, notamment pour les survols maritimes et forestiers.
Comme l’ensemble des hélicoptères Aérospatiale, Eurocopter, puis aujourd’hui Airbus Helicopters ces vingt-sept H125 seront assemblés au Brésil dans les usines Helibras. Les premiers sont attendus en unité d’ici le début de l’année prochaine.

Photos © Força Aérea Brasileira & Marinha do Brasil.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom