Moteurs du Falcon 6X certifiés par la FAA

Pratt & Whitney Canada (P&WC) a confirmé au début de décembre que sa nouvelle turbosoufflante PW812D, conçue pour propulser le biréacteur d’affaires Dassault Falcon 6X, a reçu la certification de la Federal Aviation Administration (FAA) des États-Unis. Cela fait suite aux certifications obtenues en décembre 2021 auprès de Transports Canada et, en août 2022, de l’Agence de la sécurité aérienne de l’Union européenne. Il s’agit d’un pas de plus vers l’entrée en service du Falcon 6X prévue pour la mi-2023. À ce jour, le PW812D a subi plus de 6 100 heures d’essais, dont plus de 1 150 heures en vol.

Dassault Falcon 6X

Fabriqués au Québec, la famille des moteurs PW800 développée depuis le début des années 2000 est en constante évolution. Dernier né de la famille, le PW812D offre d’importantes améliorations en termes de consommation de carburant, d’émissions et de bruit vis à vis les autres moteurs comparables de génération actuelle. Aussi, le PW812D nécessite 40 % moins d’entretien programmé et 20 % moins d’inspections que les autres moteurs de sa catégorie.

Le moteur PW812D et l’avion Falcon 6X semblent donc sur la bonne voie pour former une combinaison gagnante susceptible de faire oublier le fiasco du Falcon 5X. Depuis le premier vol du Falcon 6X réalisé en mars 2021, le programme d’essais va bon train. La flotte d’essais en vol du Falcon 6X comprend trois avions qui ont passé avec succès des essais par grand froid, par temps très chaud et à haute altitude. En juillet dernier un quatrième Falcon 6X a réalisé une tournée mondiale de démonstration d’un mois qui comprenait cinquante vols au-dessus des cinq continents pour une distance cumulée de 92 600 kilomètres.

Dassault Falcon 6X / Essais par temps froid dans le Grand Nord canadien

À ce jour, Dassault a assemblé une vingtaine de Falcon 6X dont quelques uns sont à l’étape de finition intérieure pour répondre aux besoins exprimés par les premier clients. Visant le segment d’entrée de gamme des jets d’affaires à large cabine et à très long rayon d’action, reste à voir si le Falcon 6X sera une réussite commerciale. On peut d’ores et déjà prédire que le Falcon 6X sera, à tout le moins, un succès technologique et le fruit d’une belle coopération franco-québécoise.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Marcel
Marcel
Fils d’un aviateur militaire (il est tombé dedans quand il était petit…) et biologiste qui adore voler en avion de brousse, ce rédacteur du Québec apprécie partager sa passion de l'aéronautique avec la fraternité francophone d’Avions Légendaires.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

Une réponse

  1. Eh bhé si ça continue comme ça, un jour les réacteurs des jets seront aussi larges que le fuselage… ^^
    Belle livrée qui exprime la modernité de ce tout nouveau jet ! Dommage pour Safran, mais bravo et bonne chance à Dassault, il ont encore su rebondir et sortir par le haut de la crise !

Sondage

Suite au centenaire de l'Aviation Royale Canadienne quel est selon l'avion canadien le plus marquant parmi ceux-ci ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Antonov An-140

Au temps de la guerre froide Oleg Antonov et ses équipes conçurent quelques-uns des avions de transport militaires parmi les plus réussis au monde. En

Lire la suite...