Conçu pour remplacer le Bell UH-1D/H Iroquois dans l’US Army il est parfaitement logique que cet hélicoptère assure également la relève de Huey civils. Et c’est de plus en plus prégnant dans la lutte anti-incendie où les monoturbines Bell 204 et 205 et biturbines Bell 212 laissent désormais la place à des Sikorsky S-70 Firehawk beaucoup plus adaptés. La plus part d’entre eux sont en fait d’anciens UH-60A Blackhawk voire même des SH-60B Seahawk prélevés sur les stocks militaires et adaptés en HBE. Les projections actuelles donnent une disparition du Huey dans cette mission aux alentours de 2027.

Les spécialistes de la prévention incendie et des questions environnementales de l’université de Berkeley se sont en effet penchés sur la question. Avec la recrudescence des feux d’espaces naturels, en été autant qu’en hiver, dans les deux tiers centres et sud de la Californie ils ont vu une nette évolution des besoins en hélicoptères bombardiers d’eau. Et outre le vieillissement des Bell 204/205 monoturbines, souvent issus d’ex-UH-1 Iroquois démilitarisés, mais aussi celui des Bell 212 biturbines c’est véritablement le changement de paradigme autour de la conception même de l’engagement des moyens aériens dans la guerre contre le feu qui a motivé leurs réflexions.

En Californie il n’est pas rare de voir des forces de l’ordre exploiter des HBE.

Les travaux des universitaires californiens sont particulièrement surveillés par le Cal Fire, l’administration d’état qui gère la prévention et la lutte contre les incendies et catastrophes naturelles. D’ailleurs c’est en partie en tirant les enseignements de leurs études que la direction du Cal Fire a décidé en 2019 de commander douze Sikorsky S-70I Firehawk destinés au remplacement des douze Bell UH-1H+ Super Huey. Les difficultés industrielles liées à la crise sanitaire du Covid-19 ont cependant ralenti l’ensemble des livraisons. Mais en ce début 2023 l’ensemble de la flotte du Cal Fire est composée de ces nouveaux hélicoptères.

Outre sa motorisation plus puissante et sa capacité d’emport en eau quasi doublé le Sikorsky S-70 Firehawk apporte plusieurs outils de travail particulièrement appréciables pour les femmes et les hommes du Cal Fire. Issus d’anciens appareils de l’US Army et de l’US Navy ils conservent plusieurs éléments d’avionique tels les postes de pilotage adaptés aux jumelles de vision nocturne ou encore les radars d’approches et de suivi de terrain. Ça tombe du coup assez bien que la majorité des pilotes du Cal Fire soient d’anciens militaires.

De plus en plus d’entreprises privées américaines ont recours à des S-70 Firehawk.

En Californie cette décision a fait boule de neige. La majorité des contractors mais aussi plusieurs collectivités territoriales ont décidé également de passer du Huey ou du Twin Huey au Firehawk. Bien que cela nécessite une prise en charge économique importante les utilisateurs s’y retrouvent bien vite, du fait notamment de l’aspect sécuritaire très fort pour les équipages de HBE. Le Blackhawk ayant été pensé pour protéger les humains à son bord en cas de crash cela se retrouve sur la version de lutte anti-incendie.
Pour le seul état de Californie le marché des S-70 Firehawk est estimé à entre quinze et vingt machines d’ici les quatre prochaines années.

Photos © Cal Fire.

Publicité

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom