En Russie le F-16 Fighting Falcon obnubile désormais la propagande d’état.

Depuis quelques semaines les médias russes, globalement acquis à la cause de Vladimir Poutine et de son «opération militaire spéciale», se sont trouvés un nouveau cheval de bataille : l’avion de chasse General Dynamics F-16 Fighting Falcon. En à peine deux mois ils sont passés d’une présentation assez juste de celui-ci à de purs délires représentant l’avion de facture américaine comme un aéronef tout juste apte à voler. En fait c’est la partie visible de l’iceberg d’une Russie désormais aux aboies qui voient dans les avions de combat alliés une menace bien plus grande qu’ils ne sont réellement. Au fur et à mesure que des pays européens s’engagent aux profit de l’Ukraine cette propagande d’état fait enfler sa désinformation.

Bien sûr le F-16 Fighting Falcon est très loin d’être l’alpha et l’oméga de cette résistance à l’agression russe, et encore moins le F-16MLU. Ça nous sommes toutes et tous d’accord pour le reconnaître, il ne permettra pas à l’Ukraine de gagner la guerre pas plus que d’éventuels F/A-18A/B Hornet australiens et/ou Mirage 2000C français. C’est d’ailleurs bien pour cela que les Alliés n’en font pas des tonnes en matière de communication sur ces avions et sur leur future livraison aux Ukrainiens. Et c’est là la très grosse différence avec la fédération de Russie et son outil de propagande d’état.

Les grandes chaines de télévision russe ainsi que la presse et les médias web s’y sont donc trouvés un violon d’Ingres sous la forme du F-16. En sept à huit semaines les journalistes russes sont passés de présentations assez factuelles de l’avion de General Dynamics et de ses évolutions jusqu’au F-16V de Lockheed-Martin à des exagérations absolues visant à faire croire que ce chasseur n’est plus bon à rien. Ils le présentent ainsi assez fréquemment à leur auditoire comme inférieur à des avions soviétiques datés de la guerre froide tels le Mikoyan-Gurevich MiG-23 Flogger ou le Sukhoi Su-15 Flagon. Ce qui est assez risible c’est que justement le F-16 Fighting Falcon fut en grande partie pensé en réaction au dit MiG-23.

En fait en Russie la littérature aéronautique s’est souvent trompée sur les qualités, fantasmées ou réelles, des avions de combat de facture «occidentale». Mais surtout dans ce pays depuis maintenant quelques années la presse ne représente plus du tout un contre-pouvoir face au Kremlin, si tant est qu’elle ne l’ait jamais été.

Photo © US Air Force


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

5 Responses

  1. Bref , les orcs s’essayent , avec difficulté, de faire du Tom Clancy , de la grande époque , moins l ‘ imagination de l ‘ américain sus nommer

  2. Et le jour où ils se feront abattre ou bombarder par un F16, ils vont dire quoi? Qu’ils ont été battus par un antique aéronef qui ne sait rien faire?
    Au contraire, Il me semble que la propagande aurait tout à gagner à gonfler les performances de l’avion: s’ils se prennent une branlée c’est normal, mais s’ils gagnent c’est héroïque.

  3. Et pourtant on a aussi entendu dire récemment que la livraison de F-16 représentait une « menace nucléaire » avec tout le blabla habituel associé. Mais ils n’en sont pas à une contradiction près…

  4. C’est dans la droite ligne des commentaires des usines à troll de Moscou ou de Saint-Pétersbourg. Lorsque les États-Unis en mai ont donné leur accord de principe, les thuriféraires de l’ordre russe se sont relayés dans les commentaires du journal 20 min pour stigmatiser cet avion en indiquant les pertes effroyables qu’il avait connu lors de la guerre du Vietnam. Si, si celle la même qui c’est terminée avant le premier vol du prototype…. Curieusement pas de réaction de leur part quand des amateurs d’avions dont moi, leur ont fait remarquer ce « léger » paradoxe temporel.
    Sinon il y a eu des perles de ce genre (copié collé pour garder les fautes d’orthographes) :
    « depuis l’installation de S400 en Syrie aucun F16 F22 F35 Israeliens ne survolent plus la Syrie. j’aimerai bien voir comment ca va se passer en Ukraine » 20 min du 20/05
    « A 1 million de dollars le missile patriote monté sur les F16 » 20 min de la même date.

    Mais bon, un troll n’est pas payé à réfléchir ou à avoir des connaissances techniques, juste à propager des mensonges.

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié