Discrètement la République Tchèque a fait moderniser ses Aero L-159A ALCA.

À ce jour la Vzdušné Síly aligne vingt-quatre exemplaires de cet avion, en deux séries différentes. Ce sont les seize avions de combat légers monoplaces Aero L-159A ALCA qui ont eu droit à un vaste chantier de remise à jour décidé dans l’urgence de l’invasion russe de l’Ukraine. Surtout les Tchèques ont fait cela sans tambour ni trompette et le chantier vient juste de se terminer chez Aero Vodochody. Une modernisation qui va permettre à ces avions de se recentrer sur la chasse pure.

C’est il y a pile une semaine, le vendredi 20 janvier 2023, que l’avionneur a révélé la fin du chantier de modernisation de ces seize chasseurs légers. Des avions qui initialement étaient destinés à la fois à la défense aérienne et à l’appui tactique et qui visiblement désormais s’orientent de plus en plus vers le seul combat air-air.
Il faut savoir qu’en premier lieu les Aero L-159A ALCA ont été déposé de zéro afin d’être reconstruits, ce qui ressemble de plus en plus à un chantier type MLU (pour Mid-Life Update) afin de leurs permettre de gagner le plus de potentiel possible.

En fait depuis le début de la guerre russo-ukrainienne la République Tchèque a lancé un vaste plan de rajeunissement de ses moyens aériens. En plus de sa volonté d’acheter des chasseurs américains de 5e génération de type Lockheed-Martin F-35A Lightning II en lieu et place de ses actuels Saab JAS 39C/D Gripen suédois et de sa commande d’Aero L-39NG afin de remplacer les L-159T1 ALCA d’entraînement elle a décidé de rationaliser sa flotte aérienne. Et cela passe donc par une remise en question de l’emploi des L-159A ALCA.

Une fois déposé chaque avion a été remonté, sa motorisation également revue à neuf. L’avionique a vu l’apparition d’une liaison 16 permettant aux pilotes tchèques d’évoluer dans un environnement sécurisé adapté aux exigences alliées. Désormais les L-159A ALCA sont adaptés à l’emport de missiles air-air AIM-9P Sidewinder en lieu et place des AIM-9L jusque là disponibles. À terme il pourra emporter l’AIM-9X, sans doute d’ici un ou deux ans.

Ainsi reconstruits les seize L-159A ALCA devraient demeurer en service jusqu’au milieu de la prochaine décennie voire la fin. Surtout ils vont d’ici là pouvoir mener des patrouilles de défense aérienne plus fréquentes.

Photos © ministère tchèque de la défense.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

Une réponse

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Blériot 111

À bien des égards l’entre-deux-guerres fut une période faste pour les évolutions technologiques en matière aéronautique. Entre 1914 et 1918 celles-ci s’étaient limitées, pour d’évidentes

Lire la suite...