Pont aérien international vers Gaziantep en Turquie.

Un peu plus de 24 heures après le terrible tremblement de terre qui a frappé l’est de la Turquie les équipes de secours sont désormais en partie à pied d’œuvre. Et c’est un véritable pont aérien humanitaire qui s’est créé de la part de nombreux pays européens mais aussi asiatiques et nord-américains. Les avions de transport ont notamment convergé vers l’aéroport international d’Oğuzeli en Anatolie du sud-est. Sans surprise les deux pays présents quasi immédiatement étaient la Grèce et Israël, tous deux géographiquement très proches.

Comme beaucoup d’autres avions de son gabarit le C-295M est adapté aux missions humanitaires. Tel cet exemplaire tchèque.

S’il est bien un cas dans lequel nous nous devons de nous réunir et de mettre de côté nos petites différences et nos opinions divergentes c’est bien face à la catastrophe naturelle. Et aucune n’est aussi unificatrice que le séisme. Celui d’une puissance de 7.8 qui a frappé ce lundi 6 février 2023 peu après 1 heure du matin à l’est de la Turquie en est la démonstration flagrante. Tous comme les répliques qui ont suivi toute la journée et ont aggravé une situation déjà bien tendue. Très vite d’ailleurs les autorités d’Ankara, pourtant rompues à la gestion des tremblements de terre, ont demandé l’aide internationale.

Par chance l’aéroport international d’Oğuzeli n’a été que peu impacté. Il est distant d’à peine une vingtaine de kilomètres de la ville de Gaziantep où se situent les dégâts les plus impressionnants, et donc malheureusement le plus de victimes. Car ce séisme a été très meurtrier. Il a tué les victimes dans leur sommeil. Sa principale réplique, de l’ordre de 7.5 sur l’échelle de Richter a eu lieu en milieu de matinée, alors que les équipes de secours s’affairaient pour essayer de dégager des décombres les survivants.

Les deux premiers pays à avoir envoyé des secouristes par les airs sont donc la Grèce voisine et Israël qui entretient des relations diplomatiques très fortes avec la Turquie. Un avion de transport tactique grec Lockheed C-130B Hercules a atterri dès le milieu de l’après-midi à Oğuzeli avec à son bord des secouristes et du matériel d’excavation. Quelques heures plus tard c’est un Boeing 707 militaire israélien qui amenait secouristes, médecins, et chiens de sauvetages sur place.
Et dès ce lundi au soir la plus part des unités européennes s’activaient : d’Allemagne, de Bulgarie, de Croatie, d’Espagne, de France, de Hongrie, d’Italie, de Malte, des Pays-Bas, de Pologne, de Roumanie, du Royaume-Uni, de Slovaquie, de Suisse, ou encore de Tchéquie. Même l’Ukraine a tenu à déployer un groupe de secours. Avec à chaque fois son lot d’avions de ligne parfois mais surtout d’aéronefs militaires tactiques Airbus DS A400M Atlas et C-295M/W, Alenia C-27J Spartan II,  ou encore de Lockheed C-130B/H Hercules et Lockheed-Martin C-130J/J-30 Super Hercules.

De France ce sont soixante-treize sauveteurs de l’Unité d’Instruction et d’Intervention de la Sécurité Civile n°1 de Nogent-le-Retrou qui ont pris le départ en premier, dès donc ce lundi soir. Ils emportent chiens secouristes et équipement de première urgence. Ils doivent être rejoints dès ce mardi 7 février 2023 par soixante-cinq personnels de la Brigade de Sapeurs-Pompiers de Paris et des services départementaux d’incendie et de secours de l’Essonne, de la Seine-et-Marne, du Val d’Oise, et des Yvelines. Eux aussi sont accompagnés de chiens et de matériels d’excavation.

À l’image de cet exemplaire néerlandais le Lockheed C-130 Hercules reste l’avion le plus adapté aux missions humanitaires.

Outre les pays européens des avions de transport sont arrivés en Turquie ou sont actuellement en cours d’acheminement depuis le Brésil, le Canada, la Corée du sud, les États-Unis, l’Inde, le Japon, ou encore la Russie. Le monde entier vient secourir la Turquie, l’avion est le moyen le plus rapide et le plus confortable pour y arriver.

Photos © Koninklijke Luchtmacht, Polemikí Aeroporía, et Vzdušné Síly.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

7 Responses

  1. Et pendant ce temps en Syrie la population doit se débrouiller seule avec quelques militaires russes en renfort. La dure loi de la géopolitique.

    1. Il faut aussi savoir Dimitri que Bachar El-Assad a refusé de demander l’aide internationale. À la grosse différence de Reccep Erdogan.

  2. Il faut bien citer tout les pays qui ont porté de l’aide sans entrer dans l’idéologie des gouvernements !
    l’Algérie est l’un des rares pays qui a fourni une aide importante pour les deux pays la Turquie et la Syrie.
    Fait exceptionnel pour la Syrie sous un blocus et isolée, l’Algérie a osé envoyé au moins 6 avions c130+il76 ( ce n’est pas rien)
    avec des équipes de la protection civile et équipements nécessaires plus des produits alimentaires.

    1. Inutile de monter sur vos grands chevaux madame ou monsieur Mazix. Quand l’article a été rédigé hier l’Algérie n’avait toujours rien annoncé concernant la Turquie.

        1. Concrètement vos allégations vont à l’encontre de ce que la Turquie elle-même reconnait. Les premières équipes algériennes ne sont arrivées qu’hier en fin d’après-midi. Mais bon vous savez sans doute mieux cela madame ou monsieur Mazix que les autorités turques elles-même.
          Après ce n’est pas un concours de qui y est arrivé en premier ou pas. Car les premiers restent les Grecs et les Israéliens !

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

DFS Olympia Meise

Dans les années 1930, les prouesses aéronautiques fascinent les foules. Il était donc dans l’air du temps d’inclure le Vol à voile comme discipline de démonstration aux

Lire la suite...