Varsovie se dit prête à fournir des avions de combat à l’Ukraine.

C’est clairement un appel du pied à la France et au Royaume-Uni. Alors que plusieurs pays européens sont encore hésitant à former pleinement des pilotes et à livrer des avions de combat occidentaux à Kyïv la Pologne se dit désormais en phase avec l’idée de le faire. Pour autant pas question pour elle de fournir des chasseurs de facture américaines mais plutôt les derniers reliquats de l’ère soviétique encore en sa possession : MiG-29A Fulcrum et Su-22M4 Fitter-K. Des avions qui permettraient tout de même une meilleure riposte face à l’envahisseur russe.

Alors certes ce ne sont pas des avions de toute première jeunesse, mais sont-ils vraiment si vieux vis-à-vis des Mirage 2000C français ou des Tornado GR.4 britanniques ? Pas si sûr, d’autant que la Pologne les a rétrofité à la fin des années 1990 afin de les maintenir le plus possible au niveau des exigences atlantistes. Une gabegie d’ailleurs de vouloir porter aux standards OTAN des chasseurs soviétiques.

Surtout la trentaine de MiG-29A Fulcrum et la grosse quinzaine de Su-22M4 Fitter-K polonais permettraient pour la première de reprendre un semblant d’avantage dans la maîtrise du ciel et pour la seconde de frapper efficacement les positions terrestres ennemies en Crimée et dans le Donbass. D’autant que la diplomatie polonaise entend également fournir les avions avec l’armement, comme l’a fait la Bulgarie depuis déjà pas mal de temps. C’est donc vraiment du gagnant-gagnant pour Kyïv et pour Varsovie. La première recevrait des avions efficace et d’une technologie connue de ses pilotes et la seconde pourrait se défausser d’aéronefs encombrants et passablement dépassés à moindre coût. Mais au fait pourquoi l’écrire au conditionnel ?

Car à la différence de la Bulgarie qui a agi en totale indépendance la Pologne attend que ses partenaires européens et/ou atlantistes en fassent autant. On sait qu’en France la livraison de Mirage 2000C est sur toutes les lèvres, y compris dans les corridors de l’Assemblée Nationale, du Sénat, ou encore de l’Élysée. Dans le même temps Londres semble de moins en moins hésiter à ressortir de stockage ses vieux Tornado F.3 et Tornado GR.4. Il se murmure même que des pilotes ukrainiens apprendraient actuellement à voler sur ces avions à géométrie variable. La Pologne attend aussi, visiblement, beaucoup de pays comme l’Allemagne, l’Espagne, ou encore le Portugal pour fournir également quelques chasseurs.

On ne peut que saluer la décision polonaise mais il est encore trop tôt pour la qualifier de courageuse, à la différence de celle de pays comme la Bulgarie ou la Tchéquie. Rappelons que ces deux pays sont pourtant également membres de l’OTAN et de l’Union Européenne et qu’ils n’ont eu aucun souci avec ces instances internationales quand ils ont décidé de livrer des aéronefs à la résistance ukrainienne. Il semble donc clair que Varsovie veuille y aller mais sûrement pas seule. Une manière comme une autre de placer les grandes diplomaties européennes devant leurs responsabilités dans l’histoire des livraisons d’avions de combat à l’Ukraine.
Affaire donc à suivre.

Photo © Theo van Vliet.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

5 Responses

  1. Bonjour,

    Vous dites que que la décision polonaise de porter des avions soviétiques aux standard de l’OTAN était une gabegie.
    Pouvez vous nous expliquer pourquoi ?

  2. Désespérant ces hésitations, pendant ce temps, on trouve normal que les russes , du ciel biélorusse et russe, envoie missiles sur missiles, j’avoue mieux comprendre le positionnement polonais, sur lequel j’étais révolté à acheter américain, la guerre d’Ukraine, démontre que leur raisonnement est bon, je pleure l’Europe dont je rêvais, nous sommes à notre place, petite, rêveuse, égoïste, et pourtant……..

    1. Je ne vois pas le rapport entre les missiles et les avions, sauf à considérer qu’ils serviraient à aller bombarder sur le sol russe pour cibler les avions qui lancent ces missiles. Et là nous ne sommes plus dans une optique purement défensive mais offensive.
      D’un autre côté je ne sais pas quel intérêt il y a à fournir des chars si on ne donne pas la possibilité d’un appui aérien pour les supporter.

      1. mais un appui aérien ne sert a rien si on a pas de chasseur pour nettoyer (au moins provisoirement ) le ciel pour leur permettre d’opérer.
        des mig29 ou mirage 2000C non retrofiter permetrais d’augmenté la masse de chasseur mais sans gain qualitatif. Il faudrais des chasseurs ayant une capacité fox3 pour être une menace crédible et maintenir les avions russe a distance. Donc des mig29 amerlioré (je n’ai pas trouvé d’image de mig29 polonais avec des R73), des mirage 2000-5, des F16, des gripen, des F15, des typhoon 1er generation , F18….

  3. Les mig29 polonais sont d’une beauté et aussi fiabilisé.
    Les Su22 et mig29 sont aussi efficaces car on va dire le mot qui choque « otanisé ».
    Enfin partiellement otanisé, mais quand même.
    Avec aussi la participation de l’israelien IAI.
    Ironique qu’un avion de production soviétique puis russe soit plus fiable et moderne a l’étranger que chez lui.

    Les polonais ont un atelier indépendant pour le mig29. Les polonais ne commandent plus aucunes pièces à Moscou depuis un bon moment.
    Et ce n’est pas uniquement diplomatique mais aussi qualitatif, le sav russe etant connu pour etre mediocre.

    J’ai meme l’impression que le klimov fume moins sur un mig29 polonais que russe ou autres.
    Parions qu’un combat entre mig29 polonais et mig29 russe ou même un Su refassent partir le mig29 polonais gagnant.
    Rappelons nous aussi qu’a la chute de l’Urss, les mig29 et autres les plus modernes etaient ukrainiens.
    Avec les meilleur pilotes et le meilleur potentiel technique et logistique.

    Le North America tour avec des mig29 ukrainiens, bleu et jaune ciglé  » Ukraïna », qui avait bluffé tout le monde.

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié