L’Ukraine se voit offrir des Mil Mi-24 par la Tchéquie.

L’information a été confirmée en début de semaine par le Pentagone. Le ministère tchèque de la défense a décidé de fournir gracieusement six hélicoptères de combat Mil Mi-24V Hind de facture soviétique à l’Ukraine. Il s’agit là du premier pays européen à ouvertement reconnaître livrer des aéronefs armés à ce pays en guerre contre la fédération de Russie. Il est également question désormais d’hélicoptères d’assaut Mil Mi-8 Hip.

Par la voix de son président Volodimyr Zelinski l’Ukraine avait fait savoir au début de son invasion par la Russie qu’elle allait avoir besoin d’énormément de matériels de défense. Ses pilotes étant tous formés sur des aéronefs de facture soviétique il leur fallait de tels avions et hélicoptères. Or l’OTAN en possède au travers de ses pays membres jadis placés sous le joug de Moscou et qui s’en sont libérés entre la toute fin des années 1980 et le début de la décennie suivante. Ce sont sur ces appareils que l’Ukraine lorgne.

Si les États-Unis ont bien reconnu avoir fournis de tels aéronefs sans toutefois clairement expliciter leur nature la Tchéquie a décidé d’aller plus loin. Elle confirme avoir commencé la livraison de six hélicoptères de combat Mil Mi-24V Hind ainsi que des munitions nécessaires à leur mise en œuvre face aux armées russes. Pour mémoire les Mil Mi-24V tchèques sont des appareils livrés à la Tchécoslovaquie au milieu des années 1980 et partagés à la scission du pays. Ils ne volent désormais plus dans l’aviation tchèque, celle-ci leur préférant des Mil Mi-35 Hind-E plus modernes en attendant l’arrivée des premiers Bell AH-1Z Viper de facture américaine.

C’est donc du gagnant-gagnant pour les deux pays. Pour l’Ukraine cela renforce ses moyens de lutte contre l’envahisseur et pour la Tchéquie ça la débarrasse d’un matériel militaire encombrant et nécessitant normalement des dizaines d’heures de recyclage.
Il est désormais question d’un septième Mi-24V tchèque qui pourrait être livré comme stock de pièces détachées afin de permettre par cannibalisation le maintien en condition opérationnelle des machines.

On parle maintenant de la possibilité de livraison de trois à quatre hélicoptères de transport d’assaut Mil Mi-8 Hip et même d’un avion de transport tactique Antonov An-26 Curl également de facture soviétique et retiré du service il y a quelques temps. Ce bimoteur à turbopropulseurs est désormais stocké par la Tchéquie.

Photos © ministère tchèque de la défense.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

11 réponses

  1. C’est notoirement insuffisant !
    Mais mieux que rien !….
    Ce qui m’inquiète c’est l’inactivité de l’OTAN. Ensuite, les Terminator ……
    Mon opinion n’a que peu de rapport avec l’aviation……désolé…..

  2. Précisons une chose : l’Otan n’intervient pas en tant que tel, les pays contributeurs, eux, par contre, interagissent dans le conflit en apportant du matériel. Les mots ont toute leur importance.

    1. Certes mais l’OTAN intervient diplomatiquement, notamment par la voix de son secrétaire général, et aussi tactiquement comme outil de gestion de crise. L’alliance Atlantique coordonne notamment les envoies de matériels de défense et de produits médicaux vers l’Ukraine.

  3. je pense aussi que l’ OTAN renseigne très fortement les états majors ukrainiens sur les activités russes dans et en dehors de leurs territoires. le renseignement, c est vital pour eux.

  4. Bonjour je rappel que l Ukraine n est pas l Europe mais tout simplement une terre Russe dont sans l aval de la grande URSS nous serons tous sous l occupation allemande nazis depuis 1945

    1. Pour une énième fois ce sont les troupes anglo-américaines qui ont libéré l’Europe occidentale grâce notamment aux débarquements de Normandie puis de Provence. Les troupes soviétiques n’ont combattu qu’à l’est. Cessez de vouloir récrire l’histoire à la sauce poutinienne, ça devient saoulant !

      1. Oui mais tu oublies les millions de morts russe qui part les combat ont maintenu une pression telle quee ericains on pu débarque en Normandie…faut pas l oublié.!!!

        1. Encore cette manie de réécriture de l’histoire. Les millions de morts en question étaient soviétiques et non russes. Ensuite rappelons que Staline refusait l’ouverture d’un nouveau front via le débarquement de Provence.
          C’est vraiment saoulant vos mensonges sur l’histoire.

    2. Les Russes ne voulaient pas libérer l’Europe, ils voulaient seulement faire la même chose que les nazis, c’est à dire conquérir le plus possible de territoire européen. On a pu en voir le résultat pendant 45 ans. Et poutine ne rêve que de refaire la même chose.

      1. On va arrêter là les histoires sur la réécriture « russe » de l’Histoire et revenir au sujet de l’article.

  5. La propagande dans un sens comme dans un autre est pénible et nous apporte des outrances qui frisent le ridicule. L’histoire s’écrit à tête reposée et de manière objective. Je pense surtout dans cette affaire qu’à part les USA, pas mal de pays européens se débarrassent de leurs veux stocks et font des économies de gardiennage. En particuliers les ex pays de l’est qui avaient des stocks colossaux de matériels périmés, du char au missiles en passant par les obus de 122 ou 152.

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

R.A.F. NE.1

Si de nos jours les avions de combat comme le Dassault Aviation Rafale ou l’Eurofighter EF-2000 Typhoon sont aptes à voler de jour comme de

Lire la suite...