La DGAC appelle à réduire les vols commerciaux face aux grèves dans les aéroports français.

Depuis le début du mouvement de protestation contre la réforme du système des retraites le secteur aéronautique est en pointe grâce notamment aux représentations syndicales d’avionneurs comme Airbus, Daher, ou encore Dassault Aviation. Et ce jeudi 23 mars 2023 c’est la Direction Générale de l’Aviation Civile qui entre dans la partie, non pas par des débrayages de fonctionnaires, mais par un avis invitant les compagnies aériennes à revoir à la baisse leurs dessertes de quatre aéroports internationaux français. Dans le même temps des blocages d’accès à Roissy Charles de Gaulle ont été observé ce même jour, obligeant certains passagers à terminer leur voyage… à pieds. On ignore actuellement encore quelle sera la réponse des transporteurs.

Pour que nos lecteurs et lectrices francophones étrangers puissent bien comprendre il faut savoir que l’actuel gouvernement de madame Elisabeth Borne a choisi de repousser l’âge légal de départ en retraite à 64 ans, contre l’opposition de l’ensemble des centrales syndicales. N’ayant pas la majorité absolue à l’Assemblée Nationale et craignant ainsi que sa loi ne passe pas, malgré des alliances avec d’autres groupes de la droite républicaine, la première ministre a décidé, sans doute sur ordre du Président de la République, d’avoir recours à l’article 49.3 de la constitution de 1958. Cet article est assez peu compréhensible par la majorité des grandes démocraties dans le monde car il permet à un gouvernement de passer en force une loi sans avoir à recourir à son examen par vote parlementaire.
Et c’est justement cette double injustice que critiquent les grandes centrales syndicales ainsi que les oppositions de droite, de gauche, et d’extrême droite. D’où les images de manifestations et parfois de violences urbaines vues sur la BBC, sur CNN, ou encore sur ZDF.

Or donc si les représentations syndicales des avionneurs et de compagnies françaises sont bien présentes dans les cortèges de manifestation depuis le début du mouvement ce sont désormais les services aéroportuaires qui entrent dans la danse. Et on parle même sans doute des contrôleurs aériens dans les prochaines heures.
Si bien que la DGAC s’est vue obligée de demander une baisse importante des trafics passagers vers Paris-Orly mais aussi Bordeaux, Lyon, et Marseille. Ils s’établissent à 30% du trafic pour l’aéroport francilien et 20% pour les trois plateformes de province, et ce pour ce jeudi 23 mars et ce vendredi 24 mars. Les prévisions pour ce samedi 25 mars s’établissent selon l’aviation civile à un besoin de baisse du trafic de l’ordre de respectivement 15% pour Paris-Orly et 20% pour les trois autres.
Désormais donc les grévistes engagent un bras de fer avec le gouvernement, demandant l’abrogation de la réforme des retraites. Avec l’approche de grands évènements internationaux comme la Coupe du Monde de rugby à 15 en septembre ou les Jeux Olympiques de Paris 2024 dans un an il n’est pas impossible que le secteur aérien et l’industrie aéronautique aient leur carte à jouer face à la première ministre et à son gouvernement.

Photo © Wikimédia Commons.

NDLR : Les commentaires agressifs et/ou injurieux envers les grévistes et/ou le gouvernement seront strictement modérés. Avoir des avis divergents c’est très bien mais il ne faut pas que cela tourne à la foire d’empoigne.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

2 réponses

  1. Bonjour Arnaud,
    Il y a également et toujours pour les même raisons, un risque d’approvisionnement en Kérosène au moins pour les aéroports parisiens.

    1. Tout à fait Julien. Mais dans le cas du carburant de Roissy et Orly ce sont la raffinerie de Normandie et le port de Gennevilliers qui gèrent la chose. Et eux aussi sont directement touchés par des mouvements de débrayages.

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

R.A.F. NE.1

Si de nos jours les avions de combat comme le Dassault Aviation Rafale ou l’Eurofighter EF-2000 Typhoon sont aptes à voler de jour comme de

Lire la suite...