Les approximations du cinéma : Top Gun Maverick et le « chasseur de 5e génération ».

Chose promise chose due. La semaine dernière je vous avais confié que cette semaine nous nous intéresserions à Top Gun Maverick, c’est donc fait. Et quelle plus belle approximation dans le film que celle de ce fameux chasseur adverse de 5e génération dont on ne dit pas le nom. Dans le même genre il y a le pays mystère qui fait office de cible et aligne des Grumman F-14 Tomcat.

Car oui en avril 2023 le F-14A Tomcat vole encore de manière opérationnelle, mais très épisodiquement et surtout pas dans l’US Navy. C’est l’Islamic Republic of Iran Air Force qui aligne le célèbre gros matou mouillé à géométrie variable. Un modèle d’avion qui fut acheté du temps de l’Iran impériale, celle du shah alors allié des États-Unis. Une fois arrivés au pouvoir les ayatollahs ont viré le shah et sa famille et ont gardé l’armement en provenance du Grand Satan. Pas si fous que ça les fous de dieu.
Donc représenter un ennemi des États-Unis volant sur F-14 Tomcat cela revient à pointer du doigt l’Iran. C’est gros comme ficelle mais ça passe, puisque Téhéran et Washington DC ne sont pas exactement en lune de miel l’une vis-à-vis de l’autre. Pour autant est-ce que ça vaut l’approximation cinématographique de ce weekend ? Je ne pense pas.

En fait c’est un autre avion qui m’a fait tiquer la première fois que j’ai vu le film, les fesses confortablement installées dans la salle Horizon de mon multiplexe préféré. Le scénario prévoyait que Maverick et ses collègues allaient devoir en découdre avec des chasseurs de 5e génération. Dans ma petite tête cartésienne je me suis dit que les scénaristes avaient eu l’idée de faire concevoir un avion ennemi à partir de zéro comme le Darkstar expérimental de la scène d’ouverture. Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir à quel point je m’étais lamentablement planté !

Puisque le chasseur de 5e génération qu’à aucun moment on ne nomme existe. Il s’appelle Sukhoi Su-57, Felon de son petit nom de code pour les experts de l’OTAN. Alors bien sûr les gens de la Paramount ne sont pas allés toquer chez l’avionneur russe pas plus qu’aux lourdes portes du Kremlin ils ont fait bien plus rapide et efficace : ils l’ont copié. Et comme le film est contemporain le chasseur ennemi de 5e génération est une pure création numérique. Partant de là ils auraient pu avoir un peu d’imagination et nous pondre une machine un peu originale, mais non. Dommage donc car niveau manœuvrabilité leur Su-57 surclasse sans doute le modèle russe d’origine. C’est simple il a l’air encore plus virevoltant qu’un Faucon Millenium entre les mains de Chewbacca. Tiens encore une référence cinéma.

Ils sont tellement bons à la Paramount qu’ils ont même créé une image officielle du « chasseur de 5e génération ». Chapeau bas.

Toujours est-il que voir s’affronter des Su-57 Felon supposément iraniens avec un F-14 Tomcat piqué aux mêmes Iraniens a quelques choses d’assez jouissif. Même si là encore tout est purement produit par un gros ordinateur.
Mais alors pourquoi ai-je été dire que c’est là une approximation ? Pas pour le fait qu’il ait été réalisé en images numériques mais plutôt parce qu’à ce jour aucun Sukhoi Su-57 Felon n’a été exporté, même pas en Iran ! Alors d’accord je pinaille, mais c’est mon droit, et j’assume de pinailler. Bon pour le reste Top Gun Maverick est scénaristiquement et visuellement aussi réussi que Top Gun ait pu être un énorme nanar aux superbes scènes aériennes.

Illustration © Paramount.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

17 réponses

  1. Film superbe, j’ai eu un énorme plaisir à revoir Maverick et toute sa bande de copains en découdre avec cet ennemi imaginaire!

  2. C’est la seule fois de ma vie que j’ai trouvé l’écran de ma salle favorite trop petit.
    J’aurais dû me mettre plus près!

      1. Et combien sont-ils tout au long de la chaîne de la BITD russe à prendre leur dîme pour qu’à termes le budget réel alloué à l’avion ne soit pas à la hauteur du cahier des charges. ?

  3. Mais bon l’Amérique est sont cinéma faut toujours qui passent pour des héros qui sauve le monde de tout est tout le monde alors que la réalité démontre que les américains ne sont là que pour leurs propres intérêts

    Ah c’est américains

  4. Par contre entre le film de 86 et celui de 2022, il y a un point sur lequel ils ne se sont pas améliorés c’est le tir canon. Quand le F-14 tire au canon pendant de longues secondes, on dirait vu la cadence de tir qu’il est armé d’une 12.7 de la seconde guerre mondiale. Je suis toujours mal a l’aise avec ça. Alors qu’en réalité il est équipé d’un M61 Vulcan de 20mm de type Gatling alimenté de 678 obus. Cela n’autorise pas plus de 7 secondes de tir. Au moins dans le film français  » les chevaliers du ciel » de 2005 quand Benoît Magimel abat le Mirage 2000-10 avec son 2000-C la séquence est plus réaliste.

  5. Bon ok, j’ai vu le film deux fois et même si l’ensemble est terriblement sympathique, avec sa galerie de portraits tous droits sortis d’un épisode de Buck Danny, notre pilote embarqué favori, chez les plus de 50 ans, hello boomers, le film est en soit une grosse bande dessinée filmée où tout s’emboite et s’encastre comme par magie.

    Depuis le super prototype stealth qui décolle au nez et à la barbe du haut gradé et qui pulvérise en mode synchro le record, du Maverick indemne qui s’éjecte en mode téléportation et atterri à la Gary Powers dans un bled de bouseux, le casque sous le bras, qui malgré ses manquements à la discipline, son individualisme, demeure l’indispensable daron qui va sauver l’humanité et guidera les jeunes loups au vahlala des chasseurs, les cheveux teints en noir de jai comme dans une pub pour shampooing colorant, les avions qui mettent pile poil la torpille dans la cible tel Luke Skywalker à l’assaut de l’Etoile de la Mort, manquait plus que la voix du vieux Ben lui susurrant à l’oreille « Fait confiance à la Force », l’éjection miracle sur le chemin du retour, et les deux pilotes ricins qui font la paire et qui atterrissent en parachute sans se fouler quoi que ce soit dans la forêt iranienne, sans alerter personne, collés l’un à l’autre, se retrouvant tous deux en un clin d’oeil, comme des siamois de chez Todd Browning, à croire qu’ils sont aimantés, et qui ô miracle de la téléportation, se retrouvent en haut de la colline qui surplombe la base, vue imprenable en prime, avec cette base sans surveillance, aux abois et qui leur laisse le temps de trouver un F-14 prêt à décoller, niveaux d’huiles ok, pneus neufs et contrôle technique validé, telle une trottinette Lime sur un trottoir parisien…

    Alors oui, c’est du rêve, du cinéma, de la machine à pop corn et c’est juste le meilleur film d’aviation depuis Top Gun, qui continuera à nous faire rêver Dieu merci, au moins autant que nos modèles réduits d’enfance et les meetings de la FOSA… La réalité est souvent si décevante que l’on pardonne bien cela à Tom Cruise, probablement la seule véritable incarnation en chair et en os de Buzz Lightyear…

    Ne boudons pas notre plaisir, en ces temps de wokisme et cancel culture à tout crin, c’est déjà énorme.

  6. Si on veut pinailler, il paraît qu’il y a aussi un peu de cafouillage dans le cockpit, les interrupteurs actionnés ne seraient pas les bons… Mais ce n’est pas ce qui m’empêchera d’apprécier ce film pour ce qu’il est : un bon divertissement US, sans prise de tête, avec des images géniales.

  7. Alors pour le coup l’image du SU-57 provient du jeu vidéo Ace Combat 7 où un DLC spécial Top Gun est sorti ( avec Darkstar, Su-57 et F/A-18 entre autres)

    1. Désolé Ronan mais il vient du site officiel de la Paramount. D’ailleurs il porte sa mention légale en bas à droite de l’image. Peut-être que votre jeu vidéo l’a utilisé mais ça reste une image du studio.
      Cordialement.

  8. pour info, le film ne precisee pas dans quel pays ce passe l’action ..

    MAIS les seul F-14 vendu a l’etranger furent ceux de l’iran en version F-14A pres 1979

    NDLR: la version F-14A ce distingue par ces reacteurs TF-30, ce qui avait valut au tomcat la petite phrase
    « le meilleur chasseur avec le pire moteur »
    pour les versions suivante, le F-14 aura droit a des GE 110 plus puissant et plus fiable

    en 1979, il y a la revolution en iran et le renversement du pouvoir => « facherie » avec les USA

    « facherie » avec les USA qui entrainera un rapprochement avec ….. l’URSS (pas la russie a l’epoque)

    et une rumeur de l’epoque disait que l’iran avait four,nit un tomcat et des missiles phoenix a l’URSS (en echange d’un soutien materiel)

    apres a minima, les sovietique avait du pouvoir tres largement etudier le tomcat

    et meme si un tomcat avait ete livre, sa fin la plus probable aurait ete une mise en piece pour etude et retour des pieces en iran pour rechange.
    (la fin des relations avec les USA ayant de toute maniere impose de cannibaliser certains appareils pour maintenir en vol les autres)

    MAIS top gun reste un film et il fallait que maverick fasseen tour en F-14 ….

    PS: la guerre du viet-nam avait ete l’occasion pour les sovietique de mettre la main sur des epaves)de F-111 abattu et sur leur pilotes

  9. Le phœnix a été surement étudié en profondeur car c’est le premier missile hypersonique testé sur le ventre d’une F-15B de la Nasa. Le Kinzal porté par le Mig-31 n’est pas anodin.

    Revenons au film, j’avais bien apprécié de l’avoir vu sur grand écran, à la maison ça ne donne pas le même effet et les scènes d’ouverture avec le Darkstar est vraiment bien, les plans sont magnifiques. Content aussi de voir le Su-57 tiré des armes en image de synthèse, en vérité on ne sait toujours pas combien l’éternel prototype pourrait en porter, quatre ou six ? Pire, le système d’arme d’est pas au point pour un avion de la quatrième génération déguisé en 5 ème.

    Je ne cherche pas trop la logique du film, malgré tout c’est un film. SI on cherche bien la logique je pense que la mission délicat de Maverrick aurait pu être moins cher avec un groupe de Rafale équipés de Scalp ou alors les A2SM. Mais bon c’est un bon film malgré tout.

  10. Salomon, vous devez confondre …..

    l’AIM-54 alias phoenix etait un missile air-air longue portee dont le seul porteur fut le F-14.

    PS: vous pouvez nous expliquez pourquoi les USA sont en retard sur les missiles hypersoniques

    le kinzal est russe et sans equivalent chez les US

  11. Bonsoir Laurent, le AIM 54 avait une vitesse de près de 5000km/h qui date depuis les années 70, développé initialement pour le F-111. L’armée l’avait testé sur un F-15 et je n’ai pas suivi cette affaire sur le pourquoi l’USAF n’a pas voulu l’équiper.

    Je ne sais pas si les USA sont en retard sur les missiles hypersoniques. le AGM-183A a eu beaucoup de soucis sur son développement, l’armée préfère miser sur le laser qui n’a pas encore fait ses preuves en combat. Le Kinzal qui coûte un prix de fou avec une précision d’une bombe de la deuxième guerre et combien de Kinzal sont encore en service aujourd’hui ? le stock s’épuise lamentablement, à part faire de la une dans les journaux locaux pour venter les mérites du missile qui frappe aveuglement n’importe d’où sauf sur les sites stratégiques. Le chevalier noir n’avait pas dit que les Su-57 équipé de Kinzal ont participé aux opération? Je me demande où on l’attache? En condamnant les trappes d’armement du ventre et fait un pylon d’emport en bois? Avec le poids du missile, pas sur que le SU-57 puisse prendre son envol. Heureusement Hollywood est là pour nous fait plaisir.

  12. Salomon

    « près de 5000km/h » ca fait Mach 4, hypersonique c’est a partir de Mach 5

    sinon phoenix + tomcat forme un systeme d’arme ayant un but assez specifique.

    deja vous noterez que le porteur du phoenix devait etre un F-111 navalise, le F-111 B (du tres gros chasseur)

    car si les filme presente le F-14 comme un dog fighter, dans les faits c’etait un gros avion, portant des (max 6) gros missiles, le tout pour detruire a distance les gros bombardier sovietique cherchant a lancer sur les gros porte avions US de gros missile anti navire a charge nucleaire

    et donc le tomcat ce devait de patrouiller loin de la task force du porte avion pour assurer un perimetre de securite

    pratiquement sidewinder et sparrow etait des capacite secondaire du tomcat,, F-14 dont l’agilite lui avait valu le surnom d’oie par ses pilotes
    (bon apres le F-14 remplacait le F-4 phantom dont on disait « qu’il etait la preuve qu’avec assez de puissance une brique peut voler …)

    pour en revenir a l’USAF, le phoenix etait gros et lourd (460 kg), couteux et pas certain que le F-15 avait un systeme radar assez performant pour pleinement l’exploiter

    et de toute maniere, l’usaf n’avait pas de porte avion a proteger contre des bombardiers
    + lors de la guerre du golfe, ce sont les F-15 qui ont fait le couverture aerienne pas les F-14

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Blackburn T-4 Cubaroo

L’histoire de l’aviation est jalonnée de machines volantes qui pour bien des raisons ne connurent pas le succès escompté voire pas le moindre succès. Dans

Lire la suite...