Premier vol du prototype TAI Hürjet.

Nous vous avions déjà parlé de cet avion au début de l’année dernière, lors du début de sa phase industrielle. Ce mardi 25 avril 2023 l’avionneur Turkish Aerospace Industries a fait voler le prototype de son jet d’entraînement Hürjet durant 26 minutes. C’est une étape importante pour l’avionneur turc qui célèbre cette année son 50e anniversaire : jusque là il n’avait jamais fait voler un avion à réaction de sa conception. Il doit permettre à partir de 2026 de remplacer la trentaine de Northrop T-38 Talon encore en dotation au sein de la Türk Hava Kuvvetleri.

Le Hürjet est donc une étape importante dans l’aventure aéronautique de la Turquie. Et ce premier vol a permis de vérifier l’essentiel, comme par exemple que le réacteur américain General Electric F404-GE-102, répondait parfaitement. Le prototype est monté à l’altitude de 14000 pieds et à la vitesse de 250 nœuds, soit un peu moins de 465 kilomètres heures.
Ayant décollé du centre d’essais de Turkish Aerospace Industries à 7 heures 35 du matin, heure locale, il est revenu sur le plancher des vaches à 8 heures 01. Vingt-six minutes au cours desquelles l’avionneur est entré dans la cour des grands, celle des industriels ayant fait voler un jet.

Surtout le TAI Hürjet ne sera pas un coup d’épée dans l’eau. La Türk Hava Kuvvetleri doit en acquérir au minimum quarante exemplaires pour son école de pilotage. Il semble aussi question qu’à partir de l’horizon 2028-2029 cet avion revête les couleurs blanches et rouges de la patrouille des Turkish Stars qui opère actuellement sur de très vieux Canadair NF-5A/B Freedom Fighter. Ainsi Turkish Aerospace Industries est assurée de construire au minimum une cinquantaine de Hürjet.
Pour autant le constructeur turc compte également viser le marché international. Pour cela il devra affronter le mastodonte italien Alenia-Aermacchi M-346 Master du groupe Leonardo ou encore le Boeing-Saab T-7A Red Hawk lui aussi en phase finale de développement. L’avion américano-suédois est cependant actuellement plus avancé que son concurrent turc. Et ça ce n’est que sur les marchés estampillés normes OTAN. Pour les autres pays le Hürjet devra notamment se frotter au Hongdu L-15 chinois et au Yakovlev Yak-130 Mitten russe.

Le premier vol du Hürjet survenu ce mardi 25 avril 2023 le fait donc entrer sur un marché hyper compétitif. Il faut savoir que son constructeur le qualifie volontiers d’avion d’entraînement pour chasseurs de 5e génération. Il semble surtout qu’actuellement ce soit un argument purement marketing, sans réel fondement. Attendons de voir ce que l’avionique donnera.
On ignore actuellement si l’avion sera présent ou non au Salon du Bourget, dans quelque semaines.

Photos © TAI.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

7 réponses

  1. Et qu’en est t’il de la commande de F35 annulé à cause de la livraison des missiles anti-aerien s300 ?
    Vont ‘t’il commander du su-35 pour faire pressions sur les us afin d’ avoir leurs F35 ?
    Parceque un moment où un autre leurs f16 même modernisées vont arriver en fin de vies

    1. Vous n’avez pas l’impression d’être un peu (beaucoup) hors-sujet sur ce coup là Jaques? Ici on parle du Hürjet pas du F-35 et encore moins du Su-35 Flanker-E.

  2. Sans oublier le KAI T-50 Golden Eagle sud-coréen ! Cela va faire du beau monde et promet de belles compétitions internationales.

  3. Effectivement,niveau aéronautique, ça travaille pas mal chez eux ces derniers temps, élections présidentielles en vue? 🙂
    Tous ces avions Hurjet, T-50, KF-21, etc.. ont un point commun, le moteur du F-18 ou dérivé, en tout cas américain, donc leurs exportations sont au bon vouloir du gouvernement US, un point important à signaler

  4. Donc, apparemment, pas de version, variante, modèle, apte au combat.
    Il ne sera donc jamais armé.
    Comparé a l’Alpha Jet, Hawk, et autre L-39 Albatros.
    Ca va fermer beaucoup de porte pour l’exportation.

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Blackburn T-4 Cubaroo

L’histoire de l’aviation est jalonnée de machines volantes qui pour bien des raisons ne connurent pas le succès escompté voire pas le moindre succès. Dans

Lire la suite...