L’Aeronautica Militare ouvre l’aviation aux étudiants italiens.

Ce n’est pas tous les ans qu’on souffle ses 100 bougies. À l’occasion de ce très symbolique anniversaire l’Aeronautica Militare a décidé d’élargir la connaissance aéronautique au plus grand nombre, et notamment aux étudiants des universités et écoles supérieures. L’idée bien sûr est de rechercher de futurs candidats mais également de partager la culture aéronautique. Pour cela elle met en avant ses monomoteurs légers SIAI-Marchetti S.208M.

Vol en formation de S.208M du 60° Stormo.

Et le dernier exemple en date a eu lieu ce weekend des samedi 20 et dimanche 21 mai 2023. Cent cinquante jeunes femmes et jeunes hommes de la ville lombarde de Varèse ont pu bénéficier du cursus dit de Corso di Cultura Aeronautica. Volontaires en provenance d’universités, d’écoles d’ingénieurs, ou même d’écoles d’art ces étudiants ont bénéficié de deux semaines de cours théoriques sur l’aéronautique et son histoire. À l’issu de ces 14 jours de cours ils ont enfin pu voler à bord de vrais avions militaires appartenant à l’Aeronautica Militare.

Stationnés à Guidonia Montecelio près de Rome les S.208M du 60° Stormo sont des avions méconnus chez nous mais totalement mythiques en Italie. Ces petits monoplaces assurent aussi bien des missions d’entraînement et de liaisons que de remorquage de planeurs comme les Nimbus G-4D. Ce sont eux que les généraux italiens ont décidé d’utiliser afin de récompenser les cent cinquante étudiants italiens. Toutes et tous ont pu, pour un laps de temps assez court, prendre le contrôle des avions. Assez pour piquer la curiosité de certains et les conduire ensuite vers la carrière militaire.
Comme d’autres forces aériennes en Europe l’Aeronautica Militare connait depuis quelques années une chute des candidatures, les étudiants étant désormais plus attirés par les carrières civiles.

Les S.208M engagés dans les cours de culture aéronautique possèdent une livrée spéciale propre au centenaire de l’Aeronautica Militare.

Avec cette opération de cours de culture aéronautique les aviateurs transalpins visent les grands centres universitaires comme plus moyens. Et celle ci doit se dérouler durant toute l’année 2023, l’année du centenaire. Particularité notable à chaque fois les étudiants en question survolent leur propre ville ou bien la région de celle-ci.
Avouons que pour découvrir l’aviation le faire aux commandes d’un avion des années 1960 doit être quelque chose d’assez excitant. L’aéronautique est encore de l’aviation avec le S.208M.

Photos © Aeronautica Militare.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

2 réponses

  1. Quelle idée fantastique. Ne serait-ce que pour permettre aux curieux et aux passionnés en herbe de nouer des contacts, de parler avec des pros… J’aurais adoré.

  2. Bonjour, je pense qu’une erreur s’est glissée dans l’article: il y est mentionné « Ces petits monoplaces assurent aussi bien des missions d’entraînement et de liaisons que de remorquage de planeurs comme les Nimbus G-4D. »
    Je pense que vous vouliez dire monomoteurs 😉
    Bonne journée

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Blackburn T-4 Cubaroo

L’histoire de l’aviation est jalonnée de machines volantes qui pour bien des raisons ne connurent pas le succès escompté voire pas le moindre succès. Dans

Lire la suite...