La future dotation de F-16 Fighting Falcon de l’Ukraine se précise.

L’avenir de la chasse ukrainienne s’est joué en quelques heures seulement. Le weekend dernier le président Volodymyr Zelensky a réalisé une double visite d’état entre Amsterdam et Copenhague afin de négocier la livraison de chasseurs General Dynamics F-16MLU Fighting Falcon. Ses pérégrinations européennes ont été fructueuses puisqu’à terme son pays recevra soixante-et-un de ces avions, dont les premiers pourraient bien s’y poser en fin d’année 2023. En parallèle ces deux pays se sont engagés à transformer les pilotes de chasse ukrainiens.

De la Koninklijke Luchtmacht et de la Flyvevåbnet la première sera donc le principal fournisseur de la Povіtryanі Sili Zbroynikh sil Ukrayini. En effet sur les soixante-et-un F-16MLU que toucheront les pilotes ukrainiens quarante-deux le seront de la part des Pays-Bas et les dix-neuf autres du Danemark. Des avions qui devraient permettre de renforcer significativement les moyens de combat face à l’envahisseur russe, et notamment pour contrer les bombardiers envoyés quotidiennement contre les populations civiles de l’est ukrainien.

Lors de sa visite d’état aux Pays-Bas le président ukrainien s’est fait présenter sur la base aérienne d’Eindhoven un F-16AM, la version monoplace du Fighting Falcon MLU. C’est le lieutenant général André Steur, actuel patron de la Koninklijke Luchmacht, qui lui a fait faire le tour du propriétaire. Le chef d’état a ainsi pu s’asseoir aux commandes d’un des avions tandis que son arsenal lui était présenté. Il s’est d’ailleurs dit impressionné par les chasseurs néerlandais d’origine américaine. Ah ces politiques, toujours à dire ce qu’on a envie d’entendre, c’est plus fort qu’eux… Désormais les négociations tournent surtout sur le panachage entre monoplaces F-16AM et biplaces F-16BM, aussi bien auprès des Pays-Bas que du Danemark. Pour ce dernier pays l’expédition de «seulement» dix-neuf avions vers l’Ukraine laisse quelques espoirs à l’Argentine. En effet il ne faut pas oublier que la Fuerza Aérea Argentina cherche elle-aussi à récupérer, à moindre coût, des F-16MLU en provenance de la Flyvevåbnet.

Le président Zelensky en compagnie du lieutenant-général Steur posent depuis le cockpit d’un F-16MLU.

La question de la formation des pilotes ukrainiens demeure épineuse. Officiellement rien n’a commencé au Danemark et/ou aux Pays-Bas tant qu’aucun accord n’a été signé avec l’Ukraine. Sauf que des mouvements anormaux de biplaces F-16MLU ont été aperçus depuis plusieurs semaines maintenant, en fait depuis le début de l’été. Simple coïncidence ou indices tendant à penser que des pilotes ukrainiens s’entraînent déjà au maniement des Fighting Falcon.

Affaire donc à suivre.

Photos © Koninklijke Luchtmacht.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

2 Responses

  1. L’autre question épineuse est l’armement, qui va fournir quoi ?
    AIM 120 ou pas ?
    Car un F16 équipé de « simples » AIM 9 c’est pas ouf.

    1. Les F-16 MLU peuvent utiliser les AIM-120, et les USA ont validé des livraisons d’AIM-120.

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

DFS Olympia Meise

Dans les années 1930, les prouesses aéronautiques fascinent les foules. Il était donc dans l’air du temps d’inclure le Vol à voile comme discipline de démonstration aux

Lire la suite...