Ce pays d’Europe orientale poursuit l’occidentalisation de ses moyens militaires, tournant ainsi un peu plus le dos à l’époque où il était placé sous le joug de Moscou. Et l’arrivée ce jeudi 25 mars 2021 du dix-septième et dernier General Dynamics F-16MLU Fighting Falcon marque un tournant. Ces avions rachetés d’occasion auprès du Portugal permettent aux Roumains d’assurer une certaine souveraineté, notamment au-dessus de la très stratégique Mer Noire. Pourtant d’autres de ces chasseurs, plus modernes ceux-là, pourraient faire leur apparition prochainement au sein de la Fortele Aeriene Romane.

Sur le papier autant que dans la réalité cette force aérienne est loin d’être la plus puissante dans l’Union Européenne autant qu’au sein de l’alliance Atlantique. Pourtant la Fortele Aeriene Romane a toujours su demeurer la plus autonome possible. Pour autant actuellement les menaces que les avions militaires russes font peser sur la Mer Noire obligent l’OTAN à y déployer des chasseurs.
L’arrivée hier du dix-septième General Dynamics F-16MLU Fighting Falcon ex-portugais représente bien cette autonomie. Il s’agit de treize monoplaces et de quatre biplaces de transformations opérationnelles. Des avions originellement construits comme F-16A/B Block 15 et modifié au standard MLU, pour Mid-Life Update, dans les années 1990.

Bien que polyvalents les F-16MLU roumains ont comme rôle principal la défense aérienne. D’ailleurs depuis deux ans ils sont opérationnels dans ce rôle très important. C’est notamment au-dessus d’une Mer Noire sans cesse aux prises des menaces de l’aviation militaire russe qu’ils opèrent fréquemment. Tous les pilotes de chasse roumains ont été formés aux procédures liées au ravitaillement en vol sur les tankers des forces de l’OTAN.

Même si les finances roumaines ne sont pas glorieuses le pays se projette en avant. Des chasseurs de génération 4.5 sont hors de portée mais des Fighting Falcon plus récents oui. Des pourparlers avaient été entamés avec l’administration Trump et ceux-ci se poursuivent aujourd’hui sous l’ère Biden. Ils concernent un projet d’acquisition de trente-six F-16C/D Block 30/32 racheté de seconde main à l’US Air Force. Ces jets permettraient un remplacement des Aerostar LanceR pour l’horizon 2025-2027.
Comme beaucoup en Europe la Roumanie souhaite uniformiser ses moyens aériens, et le F-16 Fighting Falcon est indubitablement l’avion idéal dans ce cas.

Photo © Fortele Aeriene Romane.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom