Des F-35A Lightning II bientôt en mission Wild Weasel au Japon ?

La belette sauvage est un animal qui a toujours plu aux aviateurs américains. En effet la mission dite Wild Weasel est actuellement remplie par des General Dynamics F-16CJ/DJ Fighting Falcon répartis entre le territoire des États-Unis et ses bases à l’étranger, le Japon n’y faisant pas exception. Dans ce dernier pays c’est actuellement le 35th Fighter Wing qui s’y colle, lequel a été choisi ce lundi 1er juillet 2024 pour entamer prochainement sa transition vers le Lockheed-Martin F-35A Lightning II. Le célèbre chasseur furtif va donc ajouter une corde à son arc.

Appartenant aux Pacific Air Forces le 35th Fighter Wing se découpe entre les 13th et 14th Fighter Squadrons. C’est donc la composante Wild Weasel de l’US Air Force dans le Pacifique ouest et plus particulièrement au Japon. C’est depuis 1985 qu’il évolue sur F-16. Les F-16CJ/DJ Wild Weasel ont de leur côté remplacé les F-16A/B en dotation dans ses rangs en 1994. Cela fait donc trente ans que le 35th Fighter Wing assure la mission antiradar au Japon.
Car pour celles et ceux qui l’ignoreraient la belette sauvage est une sale petite bestiole qui déteste les radars ennemis, elle passe son temps à vouloir les dévorer.

On savait jusque là le Lockheed-Martin F-35A Lightning II hyper polyvalent, notamment dans les missions air-sol. On lui connaissait aussi depuis l’an dernier la capacité d’emport et de tir du missile AGM-88G AARGM-ER, ultime évolution en date du célèbre AGM-88 HARM. On ignorait seulement qu’il pouvait en faire son arme principale. Car si dans le cadre des missions de destructions des sites de défense sol-air de l’ennemi les bombes guidées au laser comme les GBU-12 et GBU-16 peuvent être employées l’arme de référence demeure bien le missile antiradar. Et donc l’AGM-88G AARGM-ER.

General Dynamics F-16DJ Fighting Falcon du 13th Fighter Wing en survol de l’archipel nippon.

En fait dès la fin du siècle dernier et la conception du prototype X-35 Lockheed-Martin et l’US Department of Defense savaient que la furtivité active de l’avion lui conférerait une véritable évidence dans l’emploi comme Wild Weasel. Il n’y a donc rien d’étonnant qu’il soit ainsi appelé à remplacer dès la fin de cette année les F-16CJ/DJ du 13th Fighter Squadron. De son côté le 14th Fighter Squadron devra patienter jusqu’en 2026 pour pouvoir réceptionner ses premiers F-35A Lightning II. Le repositionnement stratégique et tactique des États-Unis vers la zone Asie Pacifique explique parfaitement ce choix. Pour Washington DC l’ennemi le plus dangereux n’est plus à l’est de l’Europe mais à l’ouest du Pacifique.

Affaire à suivre.

Photos © US Air Force.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

3 Responses

  1. Je ne connaissais pas du tout l’expression Wild Weasel, merci de me l’avoir apprise. Avec Arnaud on fait toujours grandir notre vocabulaire.

  2. Bonjour Arnaud, Staff et passionnés.
    Les véritables qualités d’un avion de combat sont, en réalité, couvertes par le plus grand secret, pour des raisons évidentes.
    Celles du Lockheed-Martin F-35A Lightning II le sont encore plus. Pas étonnant qu’il soit également destiné à la mission Wild Weasel. La suite électronique du F-35 possède des capacités inconnues mais, je crois, supérieures à celles de tout autre avion existant, à l’exception peut-être du F-22.
    Ce n’est pas un hasard si l’Aeronautica Militare Italiana envisage de remplacer son Panavia PA-200 Tornado ECR ( Electronic Combat/Reconnaissance ) par le F-35. L’utilisation pour les missions Wild Weasel est attendue dès la naissance.
    De plus, on dit que le F-35 apporte une contribution significative à la N.A.TO. dans l’espionnage électronique pour l’Ukraine. Ses capteurs ont des capacités extraordinaires.
    Sans dénigrer le Dassault Rafale ou l’Eurofighter Typhoon, qui sont des machines extraordinaires, ceux qui ont choisi le produit Lockheed-Martin ne l’ont pas fait uniquement pour des raisons politiques.
    Traduit avec Google.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié