FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : North American BC-1
Constructeur : North American Aviation Inc.
Désignation : BC-1
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante : NA-26, NA-36, Harvard
Mise en service : 1939
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Avions d'entraînement
Rôle et missions : Avion d'entraînement au combat, entraînement au tir.

HISTOIRE

North American BC-1 :
Dernière étape avant le T-6 Texan”

Au cours des années d’entre-deux-guerres l’aviation d’entraînement militaire épousa la même évolution que celles de la chasse et du bombardement : la transition globalisée du biplan vers le monoplan. Et cela concerna la majorité des pays producteurs d’avions en Amérique du nord autant qu’en Europe. Aux États-Unis plusieurs avionneurs s’essayèrent dans les années 1930 au développement d’avions-écoles monoplans. North American était sans doute celui qui eut le plus de réussites. Cependant un de ses modèles les moins connus fut le BC-1.

Au printemps 1937 l’US Army Air Corps lança le programme Basic Combat visant à se doter d’un avion d’entraînement moderne permettant de former au mieux les futurs pilotes de chasseurs monoplans. Fort de son succès avec son BT-9 l’avionneur North American en proposa une version dérivée désignée NA-26. L’avion comportait de réelles avancées avec en premier lieu un train d’atterrissage classique escamotable ainsi que deux mitrailleuses de calibre 7.62mm dans les ailes. La motorisation avait été modifiée, tournant autour d’un Pratt & Whitney R-1340 Wasp à neuf cylindres en étoile d’une puissance de 550 chevaux.
Relativement impressionnés les militaires américains passèrent commande pour 175 exemplaires en plus de deux avions de présérie. Les avions de série étaient connu chez l’avionneur comme NA-36 et comme North American BC-1 au sein de l’aviation américaine.

C’est à la fin de l’hiver 1939 que l’US Army Air Corps accepta au service ses premiers North American BC-1. Et très vite ces avions se révélèrent supérieurs aux appareils alors en dotation. Surtout ils permettaient aux élèves-pilotes américains de se former au mieux à la chasse, notamment grâce aux deux mitrailleuses. À l’été 1939 apparut le BC-1A légèrement amélioré et construit à 93 exemplaires dont trente pour les missions de vols aux instruments. BC-1 et BC-1A assuraient ainsi l’entraînement des pilotes appelés ensuite à voler sur des chasseurs comme les Seversky P-35 et Curtiss P-36.

Quelques semaines plus tard l’Europe se déchirait : la France et le Royaume-Uni avaient déclaré la guerre à l’Allemagne nazie suite à l’invasion par cette dernière de la Pologne. Et les deux alliés des États-Unis avaient un besoin croissant en avions de tous genres. L’Armée de l’Air testa le North American NA-36 mais sans résultat. De son côté la Royal Air Force fut impressionnée et en commanda rien moins que 400 exemplaires sous la désignation de North American Harvard Mk-I.
Cependant l’Amérique était encore en paix, et surtout neutre. De ce fait les avions devaient transiter par le Canada avant de rejoindre la Grande Bretagne. Début 1940 un second contrat fut signé pour 526 exemplaires du Harvard Mk-II dérivé du BC-1A et doté d’un poste de tir arrière sur affut annulaire. Dans les faits celui-ci ne fut que très rarement monté en opérations.

De son côté North American dont les dirigeants savaient que tôt ou tard l’Amérique entrerait en guerre travaillait sur une version encore améliorée du BC-1. Modernisé mais aussi simplifié ce nouvel avion reçut la désignation d’AT-6 Texan. Le chef d’œuvre était né !
L’apparition de ce dernier pourtant ne tua pas le BC-1 qui demeura en service jusqu’en mars 1945. L’US Army Air Force utilisa même un unique BC-1B qui était un ancien BC-1 reconstruit après accident avec des éléments de fuselage pris sur un AT-6A. De même North American proposa son BC-2 demeuré sans suite du fait de l’apparition du Texan.
Il faut savoir qu’en 1942 la Royal Air Force livra environ 150 Harvard Mk-II à la Royal Canadian Air Force qui leur octroya la désignation de Harvard Mk-IIA et les utilisa pour la formation au tir avec lance-bombes sous les ailes.

Bien moins connu que l’avion qu’il précéda le North American BC-1 permit pourtant à son constructeur de s’imposer comme le spécialiste américain de l’avion d’entraînement monoplan. Contrairement donc à une croyance encore très importante le BC-1 n’est pas la désignation initiale du T-6, c’est en fait un précurseur au même titre que les BT-9/BT-14.

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : North American BC-1
Envergure : 12.78 m
Longueur : 8.80 m
Hauteur : 3.56 m
Motorisation : 1 moteur étoile Pratt & Whitney R-1340 Wasp
Puissance totale : 1 x 550 ch.
Armement : Deux mitrailleuses de calibre 7.62mm.
Charge utile :
Poids en charge : 2559 kg
Vitesse max. : 315 km/h à 1800 m
Plafond pratique : 7200 m
Distance max. : 1000 Km à masse maximale.
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du North American BC-1

PROFIL COULEUR

Profil couleur du North American BC-1

VIDÉO

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données