FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Heinkel He 45
Constructeur : Ernst Heinkel Flugzeugwerke A.G.
Désignation : He 45
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante : He 61
Mise en service :
Pays d'origine : Allemagne (IIIe Reich)
Catégorie : Avions de reconnaissance
Rôle et missions : Avion de reconnaissance, bombardier léger, avion d'entraînement.

HISTOIRE

Heinkel He 45 :
Un biplan allemand à la longévité étonnante”

Pendant l’entre-deux-guerres le constructeur allemand Heinkel put poursuivre son activité industrielle. Ses avions étaient alors connus au travers d’une désignation composée de deux chiffres et de deux lettres. Ces dernières étaient soit HD soit HE pour respectivement Heinkel Doppeldecker et Heinkel Eindecker, c’est à dire Heinkel biplan et Heinkel monoplan. Le système de désignation que nous connaissons bien en He débuta en 1933 avec la mise en place du RLM, le Reichsluftfahrtministerium. Le premier avion disposant d’une telle désignation fut un très polyvalent biplan conçu à l’origine comme bombardier léger de reconnaissance et qui évolua en avion d’entraînement : le Heinkel He 45.

Fin 1931 la branche aéronautique du Reichwehr, les forces armées de la république de Weimar, commandent à Heinkel l’étude et le développement d’un bombardier léger. Néanmoins cet avion ne doit pas aller à l’encontre du Traité de Versailles de 1919 et sa charge offensive ne doit donc pas dépasser les 300 kilos d’explosifs.
L’avionneur lance alors début 1932 le développement de celui qui est alors nommé Heinkel HD 45. Au fur et à mesure que les ingénieurs allemands élabore leur avion celui-ci voit ses missions évoluer. De bombardier léger il se mut peu à peu en bombardier de reconnaissance avec également des versions de reconnaissance pure et d’entraînement avancée. La république de Weimar compte bien faire de ce HD 45 qui n’existe encore que sur le papier de son appareil le plus polyvalent.

L’assemblage du prototype n’est pas achevé quand le 30 janvier 1933 Adolf Hitler devient chancelier allemand. Quand avec l’aide de son acolyte Hermann Göring il fonde le Reichsluftfahrtminister, c’est à dire le ministère de l’air du régime nazi, en avril 1933 le futur avion devient officiellement Heinkel He 45. Il réalise son premier vol quelques jours plus tard en mai 1933 sous l’immatriculation civile allemande D-IDAQ. L’avion porte déjà sur l’empennage la bande rouge avec en son centre la croix gammée.

À ce moment là l’avion est animé par un moteur à douze cylindres en V BMW VI-6.3Z de 645 chevaux. Il dérive de celui qui équipe alors l’Arado Ar 64, un des chasseurs biplans de la toute jeune Luftwaffe. Le Heinkel He 45 est alors proposé en deux versions principales : He 45A désarmé pour l’entraînement (soit He 45A-1) et pour l’observation à vue (soit He 45A-2) et le He 45B armé. Ce dernier est dédié pour le He 45B-1 à la reconnaissance pure et pour le He 45B-2 à l’appui tactique avec une charge de bombes externe de 100 kilos.
Enfin à l’été 1934 Heinkel propose ses He 45C de reconnaissance armée et d’entraînement avancé. Une nouvelle versions désarmée He 45D est proposée mais refusée par la Luftwaffe.

À l’été 1934 Heinkel décroche un contrat avec l’aviation chinoise afin de fournir vingt He 45B-1. Malheureusement les closes du Traité de Versailles interdisent alors à l’Allemagne d’exporter des armements aériens. Aussi l’avionneur développe le He 61 qui est en fait un avion d’observation non armé et donc autorisé. Dans la clandestinité des mitrailleuses sont fournis aux Chinois ainsi que des plans permettant leur montage sur les He 61. Ces avions ont été utilisés entre 1935 et 1940, mais rapidement décimés par la chasse japonaise ils se sont vus dès 1937 affecter à l’entraînement avancé et aux liaisons.

Dans l’Allemagne hitlérienne des années 1934-1935 le Heinkel He 45 est véritablement la bonne à tout faire : reconnaissance armée, surveillance frontalière, entraînement intermédiaire et avancé, entraînement au bombardement, il est ultra polyvalent. Et assez fréquemment il est employé par les officiers allemands pour des liaisons.
Quand en juillet 1936 la guerre civile éclate en Espagne Hitler y voit l’occasion de consolider son assise diplomatique en soutenant les forces nationalistes du général Franco, opposées à celles de la république espagnole. L’Allemagne envoie ainsi massivement, et ce malgré l’opposition des Britanniques et des Français, des matériels de guerre. Parmi ceux-ci figurent de nombreux He 45.

L’aviation espagnole reçoit massivement des Heinkel He 45C mais également des He 45A-2 et des He 45B-2. Les premiers sont utilisés comme bombardiers légers, le rôle initial de ces avions mais finalement abandonné en Allemagne, tandis que les deux autres modèles assurent des missions de reconnaissance, notamment au-dessus des côtes espagnoles. Fin 1936 le Heinkel He 45 se paye même le luxe d’être le principal avion d’arme de l’aviation franquiste. Après la victoire des nationalistes sur la république et l’instauration de la dictature espagnole les He 45 sont relégués à des tâches subalternes jusqu’en 1946, date de leur retrait. Le «grand frère» allemand livre mieux et plus moderne jusqu’en 1943.
Au fut et mesure de son aventure technologique le He 45 a aussi été fourni, en très petite quantité, à la Bulgarie et à la Hongrie.

Quand la Seconde Guerre mondiale près de 350 Heinkel He 45 sont encore en service dans la Luftwaffe. Obsolètes pour les missions de reconnaissance face aux chasses britanniques et françaises ils sont peu à peu relégués eux-aussi. Et ce biplan va devenir un des principaux avions d’entraînement intermédiaire et de formation au bombardement de l’Allemagne hitlérienne. Un rôle qu’il va conserver jusqu’à son retrait du service au début de l’année 1944. Il est alors remplacer par des Bücker Bu 181 et des Gotha Go 145 bien plus adaptés à ces missions.

Moins connu aujourd’hui que bon nombre d’autres biplans allemands de la même époque le Heinkel He 45 est pourtant un avion intéressant car il montre le tâtonnement idéologique des nazis sur l’aviation militaire avant 1935. Polyvalence ou rôle unique ? Ils avaient alors bien du mal à répondre, et cela perdura très longtemps, jusque durant le conflit.
De l’avis de ceux qui volèrent dessus le He 45 était un excellent avion d’entraînement et d’observation mais un piteux avion d’arme.

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Heinkel He 45C
Envergure : 11.50 m
Longueur : 10.00 m
Hauteur : 3.60 m
Motorisation : 1 moteur en V BMW VI 7.3Z
Puissance totale : 1 x 750 ch.
Armement : Une mitrailleuse de calibre 7.92mm tirant en position de chasse et une charge de bombes de 100kg sous fuselage.
Charge utile :
Poids en charge : 2745 kg
Vitesse max. : 290 km/h au niveau de la mer
Plafond pratique : 5500 m
Distance max. : 1200 Km sans charge externe.
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Heinkel He 45

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Heinkel He 45

VIDÉO

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données