Les cibles d’opportunité, la spécialité des pilotes français en Irak ?

Les cibles d’opportunité, la spécialité des pilotes français en Irak ?

On va vraiment finir par croire que les pilotes de Rafale de l’Armée de l’Air se sont fait une spécialité des cibles dites d’opportunité. Ce mardi 21 octobre 2014 dans l’après-midi, deux chasseurs français en mission de reconnaissance armée au-dessus de la région de Mossoul ont détruit un blindé léger des forces djihadistes. Le véhicule du type Hummer avait certainement été volé par les forces de Daech à l’armée irakienne.

De nombreux Hummer blindés avaient été livrés aux Irakiens après la chute de la dictature baasiste. Certains étaient en versions sanitaires, de reconnaissance avec mitrailleuses légères, ou encore antichars avec des missiles de ce type. Ces deux dernières versions posent un sérieux problème aux actuelles forces irakiennes ainsi qu’aux combattants kurdes.

On ignore encore (et peut-être pour toujours) la version du Hummer détruite par les Rafale français. Tout au plus sait-on qu’il s’agissait là d’une demande émanant des forces irakienne. Le véhicule a été traité par nos aviateurs aux moyens d’une bombe à guidage laser GBU-12.

Pour nombre de médias, l’implication particulière de la France dans la coalition internationale en fait un partenaire privilégié des autorités irakiennes. En effet, les pilotes français peuvent plus facilement traités les cibles d’opportunités lors de leurs missions de reconnaissance armée que leurs homologues américains, belges, ou canadiens.

Photo © Armée de l’Air

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

10 COMMENTAIRES

  1. Sortir un Rafale à 39000€ l’heure de vol (source Libération.fr), plus une bombe à guidage laser à 19000 US$, en plus du risque encouru par le pilote, pour « déglinguer » un seul 4×4…
    Ma question : est-ce que ça valait vraiment le coup ?

    • Sûrement puisqu’il était ennemi…
      L’heure de vol donné du Rafale est je crois plus basse. Il me semble que ce chiffre de 39000/40000 etait pour les anciennes versions. Arnaud vous pouvez peut-être infirmer ou confirmer?
      Quoi qu’il en soit on ferait quoi? Rien parce que ça coûte trop cher?
      Concernant l’heure de vol, de toute manière les pilotes doivent s’ entraîner. Donc ils voleraient quand même. C’est peut-être sur la pertinence de la munition qu’il faudrait regarder. C’était déjà le même problème en Afghanistan. Une munition plus petite serait plus pertinente. Ou au moins un emport plus panaché. Car aujourd’hui c’était un Hummer, demain peut-être un bâtiment.

    • Il n’existe aucune réponse à votre question. Vous trouverez des milliers de détracteurs à cette intervention internationale contre Daech qui vous diront qu’avec toutes ces sommes d’argent cumulé on pourrait faire des milliers d’autres choses. Et ces gens auront tort car ils ignorent (ou font mines d’ignorer) que les opérations extérieures sont budgétisées à l’avance.
      Maintenant ce que vous nommez « déglinguer » un 4X4 on peut aussi le voir comme un appui aérien d’une armée alliée contre un des groupes terroristes les plus lourdement armés sur la planète. Et franchement si on doit balancer des pelots vingt milles dollars américains pour casser du Hummer djihadiste, ça ne me gène pas du tout.
      Donc à mon sens oui ça valait le coup, maintenant je suis conscient que cet avis ne sera pas partagé par tous le monde.

    • « Pour triompher, le mal n’a besoin que de l’inaction des gens de bien. » Edmund Burke
      Je Pense que si on commence à se dire cela, plus personne ne fera rien et tout le monde la jouera solo.

  2. Belle démo de CAS de votre part. Pour répondre a la question, la GBU-12 est une bombe fort polyvalente, efficace contre des batiment, pietons et véhicules. Sachant que le DAESH possède des missiles air-air courte porté et des des canon AA, oui, cette frappe valait le cout

  3. Au delà de considérations pécuniaire, je me suis souvent demandé pourquoi tirait on des bombes de 230 kilos sur des véhicules… ça semble un peu lourd comme moyen! Quid des pods de roquettes que la DGA étudiait pour le Rafale?

    • Justement je crois que de nombreux paniers à roquettes ont été rejeté par la DGA. Déjà qu’à l’époque du Jaguar et du Mirage IIIE ces armes étaient considérées comme peu fiables, alors actuellement ça n’a pas beaucoup changé puisque globalement les paniers en eux-même n’ont pas évolué. Les « passes » canons sinon donnent de bon résultats.

      • Les passes canons n’on presques plus rien avoir avec ce que la plus part des gens imagines .
        On est loin de ce qui se faisait pendans la 2eme GM : ça se fait a très grande vitesse,ils tires quelques dizaines d’obus (en moins d’une seconde,c’est pas mal quand même) et puis s’en vas .
        Même les avions spécialisé dans l’attaque au sol n’emporte pas énormément de munition . Seul le A-10 était vraiment 100% air-sol . Faudrait mener ses attaques avec des super-tucano ou autres . Des avions vraiment taillé pour l’air sol (alors oui le super-tucano est un avions d’entrainement modifié pour la lutte contre la guérilla,mais avec le retrait du a-10 on a rien de mieux pour les passes canons) .
        Pourquoi on ne dévelope pas un avions spécialisé pour se genre de frappe ? En affripe ça serais plus utile que les rafales je pense : un avions pas cher,rustique et simple pour combattre un adversaire rustique et « simple » .

        • Peut-être parce que l’on a pas les moyens de développer un autre avion… ?
          Un des arguments de vente principaux du Rafale, de plus, étant justement qu’il est omnirôle : le client paye pour toutes les spécialités à la fois, la question de l’avion spécialisé ne se pose plus…
          D’où économie d’échelle.
          Car par définition, un avion omnirôle fera pour plus cher ce qu’un avion spécialisé fera aussi bien, sinon mieux (F.1 CR avec pod Reco NG, ou 2000-09 avec mica et radar aesa, par exemple…), et pour (presque toujours) moins cher.
          Mais l’avion omnirôle fera toutes les spécialités, sera disponible immédiatement, et un seul envoi au bout du monde suffira : pas le peine d’envoyer d’abord la reco, puis les bombardiers, puis les chasseurs… un Rafale et c’est tout !
          Cela fait plus de trente ans que les industriels assènent cet argument aux politiques, à mon sens ceux-ci ne se posent même plus la question !
          Regardez de plus même pour la Guerre d’Algérie, tous les développements spécialisés et ‘économiques’ façon Potez 75 n’ont jamais eu le temps d’entrer en service. Le temps du militaire et du politique n’est pas celui de l’industrie (le temps c’est de l’argent).
          Sinon il faut acheter ‘sur étagère’, et le Super-Tucano (les pays africains commencent à s’en procurer) est un matériel étranger de plus, évidemment si le Brésil nous avait acheté des Rafale… Nul doute que nous en aurions pris avec des KC-390 !

Laisser un commentaire