La Russie va tenter de tout faire pour concurrencer Lockheed-Martin et son F-35 Lightning II au succès commercial incontestable. Sukhoi a confirmé que son avion de combat furtif Su-57E serait bel et bien présenté en vol lors du salon Army 2020. Clairement ce sont des puissances régionales comme l’Égypte et la Turquie qui sont visés par cette présence, et peut-être des pays de moindre importance comme l’Algérie ou le Venezuela. Bien entendu les avionneurs américains et européens n’y seront pas représentés.

Jusque là le Sukhoi Su-57 Felon s’était contenté de présentations officielles dans la version russe de ses avions de présérie. Désormais donc sur la base aérienne de Kubinka dans la banlieue moscovite ce sera un Su-57E que les professionnels pourront admirer.

Le salon Army 2020 doit se tenir durant une petite semaine du dimanche 23 au samedi 29 août 2020 inclus. Organisé par la Russie il se répartit en trois sites : le centre moscovite d’expositions Patriot Expo pour les matériels et armement en statique, le champ de manœuvres d’Alabino pour les démonstrations de matériels roulants, et donc la base aérienne de Kubinka pour les présentations d’avions et d’hélicoptères. Ces deux derniers sont situés à quelques kilomètres seulement du Kremlin.

La présentation officielle en statique et en vol du Sukhoi Su-57 Felon pourrait permettre à terme de débloquer le compteur des ventes de cet avion furtif. Pour mémoire il s’agit du premier en Russie ayant atteint le stade de la commande en série, uniquement cependant pour les besoins nationaux. Par ailleurs des rumeurs plus ou moins fondées ont existé sur d’éventuels vente à l’étranger notamment vers l’Algérie. Mais aucune n’a été pour l’instant confirmée par Moscou.

Le gouvernement russe et Sukhoi ont dans leur collimateur au moins deux pays : l’Égypte et la Turquie. La première car son réarmement se fait de plus en plus précis. Après le Rafale français ça a été récemment le Su-35 russe, et il se dit qu’un ou deux escadrons de défense aérienne sur Su-57 Felon serait du plus bel effet. Le cas de la Turquie est très différent. En fait il résulte d’un rapprochement entre les deux autocrates : Vladimir Poutine en Russie et Reccep Erdogan en Turquie. Une diplomatique qui déplait à l’OTAN et qui a valu à la Turquie de se voir exclue manu-militari du programme Lightning II. Ces deux pays sont donc courtisés par la Russie.
Dans une moindre mesure on parle aussi de l’Algérie et du Venezuela même si la solidité financière de ces pays en matière d’armement est contestée à Moscou. Auraient t-ils la capacité à mettre en œuvre ces avions furtifs et leur armement dernier cri ? Rien n’est moins sûr.

En tous cas il est indéniable que le Sukhoi Su-57E sera la grande vedette du show aérien d’Army 2020 ! En attendant peut-être une démonstration au Bourget en 2021 ou 2023. Qui sait après-tout…

Photo © Keypublishing.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom