L’Armée de l’Air aura bientôt des ravitailleurs A330MRTT

L’Armée de l’Air aura bientôt des ravitailleurs A330MRTT

C’est à l’Assemblée Nationale que le ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian, a vendu la mèche. Dans les prochaines semaines l’Armée de l’air signera avec Airbus Defense & Space pour la fourniture prochaine d’avions de ravitaillement en vol de nouvelle génération. Ce sont bien entendu des biréacteurs A330MRTT qui seront commandés par les militaires français.

Ces avions auront bien sûr le rôle premier de remplacer des Boeing C-135FR usés jusqu’à la corde. Malgré leur remotorisation intervenue entre la fin des années 1980 et le début et de la décennie suivante, ainsi que leurs rétrofits successifs, les vénérables avions acquis en 1960 par le général De Gaulle accusent grandement leur âge.

Selon les dires du ministre de la défense on pourrait même s’attendre à une première tranche d’A330MRTT commandés dès les prochaines semaines, avant même la fin de l’année 2014.
Il faut dire que les aviateurs aimeraient recevoir leurs premiers avions dès 2015 ou 2016 afin de palier aux carences des C-135FR.

Même si l’on ignore encore actuellement le montant exact de ce marché, force est de constater qu’il devenait urgent pour la France de se doter d’un nouveau ravitailleur en vol avec des capacités secondaires réelles de transport pré-stratégique. D’autant que la flotte des quadriréacteurs A340 pourrait de ce fait être également rediriger sur la seule mission de transport de personnels à très long rayon d’action.
C’est donc un contrat à suivre de très près.

Photo © Airbus Defense & Space.

3 COMMENTAIRES

  1. La flotte d’A340 ne compte que 2 appareils acquis en 2006 d’occasion et n’on pour seule fonction que le transport de personnel à long ration d’action. Ils ont remplacé les vénérables DC-8 hors d’âge et complètent les 2 A310 aux pattes plus courtes.
    À ma connaissance, il n’est pas prévu que les MRTT viennent épauler ces avions (ce que faisait déjà les C-135) mais bien les remplacer.

    • Je crois au contraire que les A-340 transportent aussi du fret, comme ils l’ont fait après le tremblement de terre à Haïti en 2010. Je me souviens bien des problèmes que les Français avaient eu à l’époque pour poser leur Airbus à l’aéroport. C’était les Américains qui le contrôlait et qui en empêchait l’accès aux avions européens.

      • C’est la marque de fabrique Airbus. Depuis l’A300, le pont principal sert au transport de passagers et l’inférieur (la soute) aux bagages mais aussi au frêt. Seules les version cargo ont un plancher renforcé pour ne faire que du frêt, en haut comme en bas.

Laisser un commentaire