La force Chammal poursuit sa lutte contre les djihadistes

La force Chammal poursuit sa lutte contre les djihadistes

L’opération menée par les pilotes français en Irak depuis septembre 2014 est désormais entrée dans une phase de quasi pérennité. Loin des crépitements des appareils photos nos aviateurs remplissent quotidiennement des missions de reconnaissance, d’appui aérien, mais aussi plus simplement de soutien logistique dans les cieux proche-orientaux. Malgré des conditions parfois rudes, le professionnalisme demeure de mise.

Récemment nos aviateurs, sur Mirage 2000D et Rafale, ont réalisé des missions de reconnaissance armée et plusieurs séries de frappes d’opportunités contre des positions de Daech. À l’occasion de ces dernières de armes de précision type A2SM et/ou GBU-12 ont été tirés contre les forces djihadistes, occasionnant des pertes lourdes à l’ennemi. On a notamment rapporté l’attaque le dimanche 25 janvier 2015 d’une série de positions fortifiées qui harcelaient les troupes irakiennes.

En parallèle de ces frappes quatre avions français, trois Rafale et un ravitailleur en vol C-135FR, ont rejoint le théâtre d’opération aux Émirats Arabes Unis afin de relever les unités en place, et bien sûr les machines. Ces dernières souffrent particulièrement de l’aridité des conditions dans le Golfe. Ils sont arrivés sur zone le samedi 24 janvier, et sont donc désormais pleinement opérationnels.

Dans le même temps on apprenait qu’une première mission de transport avait été réalisé entre la France et la Jordanie (où sont stationnés nos Mirage 2000D) par un A400M Atlas. L’avion n’avait pas encore opéré à destination de ce pays du Golfe, son atterrissage fut donc une grande première pour les équipages de l’Armée de l’Air autant que pour les personnels de la Royal Jordanian Air Force. Une mission que l’on pourrait voir comme moins impressionnante que celle des avions de combat mais tout aussi importante. Sans soutien logistique nos aviateurs ne sont rien.

L'Atlas à son arrivée en Jordanie.
L’Atlas à son arrivée en Jordanie.

Enfin il faut souligner que la Marine Nationale n’est désormais plus représenté sur place que par les seuls personnels de la Flottille 23F et leur Atlantique. Le mardi 27 janvier 2015 la frégate française Jean Bart a quitté la zone. Elle était intégré dans la Task Force 50, autour du porte-avions américain USS Carl Vinson. Le navire français avait rejoint la région le 22 octobre 2014.

Petit à petit l’opération Chammal se fait oublier des grands médias. Mais pas d’Avions Légendaires qui salue au passage l’action de tous nos militaires dans la région.

Photos © Armée de l’Air.

 

2 COMMENTAIRES

  1. pour l’opération chamal, nous devons soutenir nos chers pilotes qui font un travail de pro, dans des conditions sévères, pour notre liberté à tous!!!!!

  2. Il est à noté que notre Porte-Avion, les Charles de Gaule, va effectuer des manœuvre dans le golf, avant de réaliser celles prévu au large des cotes indiennes… la force Chammal bénéficiera donc temporairement de ses appareils doublant ainsi notre force de frappe contre Daesh. La Marine sera de retour sur zone 😉

Laisser un commentaire