Un MV-22B Osprey sur le pont du BPC Dixmude !

Un MV-22B Osprey sur le pont du BPC Dixmude !

L’évènement est passé quelque peu inaperçu. Ce lundi 2 mai 2016 en Méditerranée un convertiplane MV-22B Osprey de l’US Marines Corps a réalisé une série d’essais à bord du BPC Dixmude (L9015), le bâtiment de projection amphibie le plus récent en dotation dans la Marine Nationale. L’appareil en question appartenait au squadron VMM-263.

Habituellement stationné à MCAS New River ce Bell/Boeing MV-22B Osprey était détaché en Espagne pour une série d’exercices avec les marines et forces aériennes de plusieurs pays d’Europe. À bord du Bâtiment de Projection et de Commandement Dixmude le convertiplane américain a réalisé plusieurs manœuvres de pont, des touch-and-go, mais aussi des accrochages type « saisinages ».

Ce sont les équipes de l’Escadrille 10S, l’unité aérienne du CEPA (le Centre d’Expérimentations Pratiques et de réception de l’Aéronavale) en provenance de la base aéronavale de Hyères-le-Palyvestre dans le Var, qui ont mené ces expérimentations.

MV-22 Osprey.BPC Dixmude_MNBien entendu, il n’est toujours pas question que la France achète de telles machines, ces essais sont menés afin de favoriser l’interopérabilité franco-américaine. Dans un futur proche les forces de ces deux pays pourront mener des missions de combat amphibie depuis le Dixmude au moyen d’Osprey. Ces avions ont une capacité de transport de troupes et/ou de fret bien supérieure à la très grande majorité des hélicoptères d’assaut et de manœuvres.

Photos © Marine Nationale.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

5 COMMENTAIRES

    • Sur le papier c’est évident que ce serait l’idéal pour la Marine Nationale, sauf que je ne suis pas sûr que le ministère de la défense ait actuellement le budget pour acquérir ne serait-ce qu’une demi-douzaine de MV-22B Osprey. Quand au C-2A Greyhound, n’oublions pas que c’est désormais un vieil avion. Ce n’est pas pour rien si l’US Navy se sépare des siens. 😉

      • Exact!
        Achat + personnel de servitude sur un appareil assez délicat en plus, ça doit coûter plus qu’un bras là! o:)
        D’autant plus que ce n’est pas sûr qu’en hauteur le convertible entre dans le hangar du CdG

    • Les Greyhounds US sont parfois prêtés pour le ravitaillement du CdG, et ce dans une complète interopérabilité pour nos marins, vu que les Hawkeyes que nous opérons sont basés sur la même plateforme (encombrement et maintenance basique similaires).
      Or ces derniers seront bientôt remplacés dans l’arsenal US par les Ospreys, il est donc essentiel que la Marine Nationale se familiarise avec le V22. L’avantage du convertible avec sa capacité d’atterrissage vertical est que cette future interopérabilité Fr/US ne sera plus l’apanage des porte-avions comme du temps du C-2, mais aussi des navires porte-hélicoptères, ce qui élargit les capacités de coopération.

  1. Sacré engin quand même cet Osprey ! On dira ce qu’on veut c’est une des perles de l’aéronautique des « dernières » (il prend de l’âge le coquin^^) années et un joli zoziau (malgré ses défauts/inconvénients) !
    Mais en effet je ne sais pas trop comment on pourrait en avoir quelques uns ornés d’une cocarde Française

Laisser un commentaire