La Sécurité Civile aligne de nouveau quatre bombardiers d’eau CL415

La Sécurité Civile aligne de nouveau quatre bombardiers d’eau CL415

C’est un très long processus de retour à la normale pour les Bombardier CL415 en service dans les rangs de la Sécurité Civile. Six jours après leur interdiction temporaire de vol les vols peuvent (timidement) reprendre. L’enquête menée par Bureau d’Enquêtes Accidents de la Défense, compétent pour ce type d’investigation, a permis au ministère de l’intérieur de reprendre les opérations aériennes de quatre de ses bombardiers d’eau amphibies. Il reste cependant encore huit biturbopropulseurs cloués au sol en attente d’une inspection approfondie de leurs trains d’atterrissage, et d’éventuelles modifications.

Ces quatre avions qui ont pu reprendre leurs vol ce lundi 8 août 2016 ont apporté un renfort non négligeable aux soldats du feu engagés dans la lutte contre les incendies forestiers dans toute la moitié sud du pays, et notamment en Corse. En fait depuis le mercredi 3 août, grâce à des accords européens, un CL415 similaire mais appartenant à la Protezione Civile italienne était stationné en alerte sur l’aéroport d’Ajaccio. À la demande expresse de la France il va y demeurer encore quelques jours, même s’il est désormais secondé par un des quatre avions français « libérés ».

Cette crise des CL415 français aura au moins permis de démontrer (s’il était encore nécessaire que cela le soit) que les accords signés à Bruxelles en 2008 sur l’entraide en matière de feux de forêts dans l’arc méditerranéen sont plus que jamais une réalité palpable. Durant ces quelques jours le CL415 italien a prit plusieurs fois les airs afin d’apporter l’eau et le liquide retardant nécessaires aux personnels des SDIS 2A et 2B dans leur lutte pour protéger la nature insulaire.

Bombardier CL415 italien.
Bombardier CL415 italien.

Pour autant tout n’est pas rose. Huit CL415 sont encore aujourd’hui bloqués, et pourraient le demeurer jusqu’au-delà du 15 août. Une très mauvaise nouvelle pour les sapeurs-pompiers français engagés dans une des saisons de feu les plus violentes des dix dernières années. Si les feux sont globalement moins fréquents ils sont aussi nettement plus violents ; car trop souvent d’origine criminelle ou malveillante donc avec accélérateurs.

Petite digression à l’attention notamment de nos lecteurs canadiens, il faut savoir qu’en France par métonymie tous les bombardiers d’eau quels qu’ils soient sont des Canadair pour le grand public. Il faut dire que notre pays utilise des bombardiers d’eau de facture canadienne depuis le CL215 dont les exploits ont été fréquemment relayé par la presse généraliste dès les années 1980. Que ce soit à la radio, à la télé, dans la presse, ou encore sur le web tous sont des Canadair, même le Dash 8 ou Tracker.

Les Français sont globalement très attachés à leur flotte de bombardiers d’eau, et pas uniquement dans la moitié sud du pays.

Photos © Wikimédia Commons.

CONTENUS SIMILAIRES

6 COMMENTAIRES

  1. Étrange que ce problème de train d’atterrissage. Je n’ai jamais entendu parler d’un tel phénomène pour la flotte québécoise de CL-415. Est-ce un problème de conception ou d’entretien ?

    • Pour l’instant on l’ignore mais le constructeur prend le sujet suffisamment au sérieux pour avoir envoyé en Corse et dans le sud de la France des experts chargés d’assister les enquêteurs officiels du ministère de la défense.

  2. Ça tombe au plus mauvais moments ,car ce soir de ma terrasse on pouvait voir le ciel complètement obscurci par les feux de Gardanne à côté de Marseille, attisés par le mistral .C’est un désastre pour certaines habitations, un désastre pour nos collines, nos »canadairs » aux complets auraient été fort utiles. Malheureusement…

  3. en réalité il y a une toute petite erreur dans l’article
    en effet un il y a bien un CL-415 italien qui est venu en renfort en corse
    (ce qui est une légère aberration, car on a eu un incident avec une pièce sur un 415 français donc on cloue au sol notre flotte mais on demande à un 415 italien d’intervenir alors qu’il possède la même pièce sur son train)
    donc vous dites « Durant ces quelques jours le CL415 italien a pris plusieurs fois les airs afin d’apporter l’eau et le liquide retardant »
    Or fait assez cocasses tous les ABE français possède le même raccord standardiser pour le remplissage qui a notre grand désarroi ne sont pas les mêmes que les 415 italien
    donc celui-ci ne pouvais que écoper

Laisser un commentaire