Eurocopter EC 725 RESCO Caracal

Eurocopter EC 725 RESCO Caracal


Fiche descriptive

Appareil : Eurocopter EC 725 RESCO Caracal
Constructeur : Eurocopter Group
Désignation : EC 725 RESCO
Nom / Surnom : Caracal
Code allié / OTAN :
Variante : Cougar Mk2+
Mise en service : 2006
Pays d'origine : France
Catégorie : Hélicoptères
Rôle et missions : Opérations spéciales, missions de sauvetage au combat

Histoire

Eurocopter EC 725 RESCO Caracal :
le Blackhawk à la française

Le programme EC 725 trouve son origine dans une demande de l’armée de l’Air pour un hélicoptère spécifiquement conçu pour les missions de sauvetage au combat (Combat SAR). Le Cougar AS 532 A2 est initialement choisi en 1996. Mais à l’issue d’une expérimentation poussée, l’Armée de l’Air recommande le développement, en prenant l’AS 532 A2 comme base de départ, d’un appareil encore plus ambitieux. L’EC 725 est un hélicoptère biturbine dérivé du Cougar MK2 dont les performances ont été sensiblement améliorées. L’EC 725 effectua son premier vol en novembre 2000 et a obtenu sa certification définitive de la DGA en décembre 2004.

Cet appareil très sophistiqué est le premier hélicoptère français équipé d’un système de blindage et d’autoprotection comprenant la détection radar des missiles. L’EC 725 est également équipé d’une tourelle FLIR qui lui donne une capacité d’intervention nocturne et tout temps. Il est l’ultime évolution du Cougar dont les ensembles mécaniques, l’avionique et les transmissions ont été profondément modernisés afin d’atteindre un niveau très élevé de performances en vol et en mission. L’interface homme-machine est optimisée afin d’assister au maximum l’équipage. Celui-ci est protégé contre les projectiles de 12.7 mm. Un système amovible individuel résistant aux projectiles de 7.62mm est adaptable pour les personnels passagers. La capacité de transport maximum en soute est de 28 commandos.

La Délégation Générale pour l’Armement a passé une commande qui a compté : six appareils EC 725 pour l’armée de l’Air et huit pour le Détachement ALAT des Opérations Spéciales (DAOS) de l’armée de Terre. A la base, c’était une demande de l’armée de l’Air qui voulait un hélicoptère spécifiquement conçu pour les missions de sauvetage au combat (Combat SAR). L’EC 725 est chargé des missions RESCO (REcherche et Sauvetage de COmbat) ou CSAR (Combat Search And Rescue). Le 10 mai 2006, le dernier des six EC 725 RESCO, dénommé Caracal (félidé de la famille du Lynx) par l’Armée de l’Air, a été officiellement livré à l’escadron EH 1/67 « Pyrénées » basé à Cazaux, et qui est depuis l’été 1997 est l’unité volante spécialisée en recherche et sauvetage au combat (Resco). Aux côtés des équipages, les commandos de l’air complètent le nouveau pôle Resco de l’armée de l’air.

Une mission RESCO consiste à récupérer un pilote ou l’équipage d’un avion de chasse abattu en territoire ennemi. Elle se déroule en environnement hostile sans effet de surprise, généralement un hélicoptère n’opère jamais seul, mais tout un dispositif aérien (avion radar, chasseurs de supériorité aérienne, avion ou hélicoptère d’appui feu du type Gazelle canon ou Tigre, avions ravitailleur) et la participation de commandos.

Dans cette optique les appareils sont ravitaillables en vol. Ils ont participés à l’opération Baliste d’évacuation de ressortissants au Liban à l’été 2006. Dans le cadre de l’adaptation de son dispositif militaire en Afghanistan la France a déployé un détachement de 2 hélicoptères Caracal et 45 personnels (dont un médecin et deux infirmiers) à Kaboul. Pleinement opérationnels depuis le 14 décembre 2006, ces hélicoptères assurent au profit de la coalition des missions d’évacuation sanitaire et de transport de troupes. Selon le COS, les EC 725 seraient supérieur aux MH-60L Blackhawk de l’US Army.

Les EC 725 Caracal ont été acquis pour porter remède au retard de livraison des NH90, il s’avère que l’EC 725 semble bien adapté a ses missions C.SAR, peut être même mieux que le NH90 dont la version C.SAR semble resté dans les cartons. L’EC 725, ne serait ce que par la capacité de sa cabine, ainsi que la position des 2 tireurs de sabords, et avec sa motorisation Malika 2A FADEC, possède à ce jour un avantage certain sur la NH 90 pour ce genre de mission. L’EC-725 se présente comme une alternative moins onéreuse au NH-90 européen.

L’EC 725 HUS (Hélicoptère Unités Spéciales) concerne les unités de l’ALAT. Le 28 juin 2005, était officiellement créée la 3ème Escadrille des Opérations Spéciales (EOS 3) de l’ALAT qui mettra en œuvre huit hélicoptères EC725 HUS. Basé à PAU, le détachement ALAT des Opérations Spéciales (DAOS) comportait jusqu’à présent deux escadrilles : EOS 1 équipée de Puma et de Cougar et EOS 2 équipée de Gazelle Canon et Viviane (missiles HOT).

Les EC 725 HUS du COS et les EC 725 RESCO de l’Armée de l’Air sont identiques. L’EC 725, est le seul hélicoptère répondant aux besoins de l’Armée de l’Air et aux besoins interarmées du COS. Le projet initial porte le nom d’EC 725 RESCO. Lorsque le projet devint interarmées, il porta la dénomination d’EC 725 HUS pour Hélicoptère d’Unités Spéciales.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Eurocopter EC 725 Caracal RESCO
Envergure : 16.20 m (diamètre du rotor principal)
Longueur : 19.50 m
Hauteur : 4.60 m
Motorisation : 2 turbines Turboméca Makila 2A
Puissance totale : 2 x 2448 ch.
Armement : 2 mitrailleuses MAG-58 de 7.62 mm
Charge utile : 28 commandos équipés ou 11 blessés ou 4750 kg de Fret
Poids en charge : 11000 kg
Vitesse max. : 324 km/h
Plafond pratique : 6095 m
Distance max. : 1339 Km
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Eurocopter EC 725 RESCO Caracal

Profil Couleur

Profil couleur du Eurocopter EC 725 RESCO Caracal

Vidéo

EC 725 Caracal en démonstration au Bourget 2009

A voir également

0
Alors que les hélicoptères Sikorsky HO3S de l'US Navy remplissaient tant bien que mal les missions de sécurité à bord des porte-avions américains, il...

0
Le 1er janvier 1992, l'hélicoptériste français Aérospatiale fusionna avec son homologue et concurrent allemand MBB (Messerschmitt-Bölkow-Blohm) afin de donner naissance à une nouvelle entité...

0
Lorsqu'au début des années 1990 le groupe Eurocopter fit son apparition sur le marché des voilures tournantes il n'apportait aucune machine nouvelle, uniquement des...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.