Kawanishi E15K Shiun ‘Norm’

Kawanishi E15K Shiun ‘Norm’


Fiche descriptive

Appareil : Kawanishi E15K Shiun ‘Norm’
Constructeur : Kawanishi Kokuki Kogyo K. K.
Désignation : E15K
Nom / Surnom : Shiun
Code allié / OTAN : Norm
Variante :
Mise en service : 1941
Pays d'origine : Japon
Catégorie : Hydravions
Rôle et missions : Avion de reconnaissance

Histoire

Kawanishi E15K Shiun ‘Norm’ :
l'hydravion embarqué d'un seul navire

Dans le souci constant d’associer l’hydravion au sous-marin, la Marine Impériale tenta de concrétiser un curieux concept : le croiseur accompagnant une flottille de submersibles dépourvus d’appareils embarqués. Le rôle du navire était de détecter l’adversaire grâce à son aviation puis de protéger les sous-marins pendant leur attaque avec son artillerie de surface et sa DCA. Un programme fut lancé en 1939 pour la construction de deux unités, mais le besoin prioritaire en porte-avions limita la mise en chantier à un seul bâtiment, le 14 février 1941. Dans le même temps, une directive était adressée aux avionneurs pour l’obtention d’hydravions très rapides spécifiques au navire. Ce croiseur dit léger, qui déplaçait pourtant 11 430 T, fut lancé le 2 avril 1942 sous le nom d’Oyodo (Grande Eau Dormante, nom d’un lac japonais) et admis dans les effectifs de la marine le 28 février 1943. Il différait de ses homologues par une importante DCA, une artillerie principale restreinte et l’absence de tubes lance-torpilles, remplacés par de nécessaires catapultes lourdes de 45 mètres.

Pendant ce temps, Kawanishi avait mis au point un hydravion de reconnaissance qui vola pour la première fois le 5 décembre 1941. C’était un monoplan aile basse entièrement métallique où tout avait été étudié pour obtenir la plus grande vitesse. Son puissant moteur entraînait deux hélices bipales contrarotatives, l’armement se limitait à une mitrailleuse arrière de défense et il reposait sur un flotteur axial à support profilé et deux ballonnets d’ailes escamotables. En cas d’infériorité en situation de combat, l’équipage de deux hommes pouvait larguer le flotteur principal et s’échapper ainsi à très grande vitesse.

Le temps pressait et, bien qu’encore à l’état de prototype, l’appareil fut aussitôt agréé par la marine sous la désignation E15K1 modèle 11 Shiun (Nuage violet ; nom de code allié « Norm »), n’entra en service véritablement qu’en 1942 et ne rejoignit l’Oyodo, son navire porteur, qu’au début de 1943.

La production de l’hydravion s’avéra lente et laborieuse et se limita à 15 exemplaires : 6 prototypes et engins de présérie en 1941/1942, et 9 de série en 1943/1944 dont 6 furent affectés au croiseur. L’appareil se révéla fort décevant : il était d’un coût élevé et son poids trop important réduisait ses performances au point qu’on lui préféra le classique Aichi E13A1 « Jake », , plus léger de 500 Kg, et que le programme fut clos au début de 1944. L’Oyodo, dont la coopération avec des submersibles ne démontra pas une réelle efficacité, débarqua 4 Shiun et leur hangar fut utilisé à d’autres fonctions ; les deux derniers E15K1 furent détruits le 24 juillet 1945, lors de l’attaque à la bombe de F4U et F6F américains qui coulèrent le navire.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Kawanishi E15K Shiun
Envergure : 14.00 m
Longueur : 11.59 m
Hauteur : 4.95 m
Motorisation : 1 moteur Mitsubishi MK4S Kasei-24 radial
Puissance totale : 1 x 1850 ch.
Armement : 1 mitrailleuse de 7.7mm
Charge utile : -
Poids en charge : 4900 kg
Vitesse max. : 460 km/h à 5700 m
Plafond pratique : 9830 m
Distance max. : 3320 Km
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Kawanishi E15K Shiun ‘Norm’

Profil Couleur

Profil couleur du Kawanishi E15K Shiun ‘Norm’

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, l'US Navy s'était octroyée la maîtrise des mers et océans du globe, notamment grâce à son impressionnante...

0
Le Sea Dart fait parti de ces avions dont seule l'originalité du concept en fait un avion vraiment légendaire. Le Convair XF2-Y était tout...

0
A la fin de l'année 1937, les ingénieurs de chez Consolidated se lancèrent dans l'étude d'un nouvel hydravion à coque destiné aussi bien aux...