Loire-Nieuport LN.401/411

Loire-Nieuport LN.401/411


Fiche descriptive

Appareil : Loire-Nieuport LN.401/411
Constructeur : Loire-Nieuport
Désignation : LN.401/411
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1939
Pays d'origine : France
Catégorie : Bombardiers avant 1950
Rôle et missions : Bombardement en piqué

Histoire

Loire-Nieuport LN.401/411 :
le Stuka français

Extrapolé du prototype Nieuport 140, le Loire-Nieuport LN.40 avait pour mission le bombardement en piqué, tout comme le Ju 87 Stuka. A la différence de ce dernier, il s’agissait d’un appareil destiné à servir sur porte-avions, comme le Béarn. Il effectua son premier vol en juin 1938 et fit l’objet d’une première commande de présérie de 7 exemplaires, puis d’une seconde portant sur 15 LN.401, et enfin 36 appareils. Le LN.401 entra en service dans l’Aéronavale au cours de l’été 1939.

Le Loire-Nieuport 40 était un monoplan à aile basse en W aplati et se caractérisait par des stabilisateurs horizontaux aux extrémités desquels avaient été placées des dérives. Il disposait d’un système de repliage des ailes pour pouvoir évoluer sur porte-avions. Il disposait également d’un train d’atterrissage s’escamotant dans des nacelles d’intrados de voilure. Une bombe était suspendue sous le fuselage à une fourche qui en permettait le largage en évitant de heurter l’hélice.

L’Armée de l’Air commanda 40 LN.411 qui comportaient ailes non repliables et aucune crosse d’appontage. Mais ces derniers furent refusés et reversés à la Marine.

En 2 jours, les 19 et 20 mai 1940, ces appareils furent employés contre des les colonnes blindées et motorisées allemandes près d’Aulnoye, dans le Nord, où ils subirent de très lourdes pertes face à la Flak (près de 50 % des appareils engagés). Quelques-uns de ces avions attaquèrent toutefois avec succès la flotte italienne à Imperia dans la nuit du 17 au 18 juin.

Les survivants furent repliés sur Hyères, où 12 d’entre eux furent saisis par les Allemands en novembre 1942 au cours de l’invasion de la zone non occupée. Le reste gagna la base de Bizerte-Karouba, en Tunisie. Ils furent détruits au sol par l’aviation alliée au début de l’année 1943.

A noter que 24 LN.401 et 411 furent assemblés à partir d’éléments déjà construits par la SNCASO à Châteauroux dès mars 1942. Deux autres versions furent encore produites : le LN-402 doté d’un moteur plus puissant et le LN-42 avec une voilure nouvelle raccourcie. La production globale de tous ces modèles atteignit une centaine d’exemplaires. Le LN.42 prit l’air à Toussus-le-Noble en août 1945, mais dépassé il fut envoyé à la ferraille en 1947.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Loire-Nieuport LN.401
Envergure : 14.00 m
Longueur : 9.75 m
Hauteur : 3.50 m
Motorisation : 1 moteur Hispano-Suiza 12Xcrs
Puissance totale : 1 x 690 ch.
Armement : 1 canon de 20mm
2 mitrailleuses de 7.5mm
500 kg de bombes
Charge utile : -
Poids en charge : 2820 kg
Vitesse max. : 380 km/h
Plafond pratique : 9500 m
Distance max. : 1200 Km
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Loire-Nieuport LN.401/411

Profil Couleur

Profil couleur du Loire-Nieuport LN.401/411

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Début 1935, l'état-major de la marine américaine fit savoir qu'il recherchait un nouveau bombardier en piqué embarqué destiné au remplacement du biplan Great Lakes...

0
Le LeO.45 est dessiné comme un bombardier rapide, de fait les prototypes atteignirent sans problémes des vitesses de plus de 600km/h en piqué. C'était...

0
Le Dornier Do 17 fut à l'origine conçu pour servir d'avion postal rapide, mais la Lufthansa le refusa à cause du manque d'espace commercial...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.