Dès qu’un avion s’écrase n’importe où dans le monde, les médias s’intéressent directement aux boites noires. Mais au fait c’est ça quoi une boite noire ? Alors disons le tout de suite une boite noire, c’est tout sauf noir. En fait ça serait plutôt orange. Et même un orange bien franc, limite fluo. Ensuite de boite ça n’en a que la forme. Donc en gros une boite noire c’est un objet orange qui ressemble à une boite mais n’en pas une.

Une boite noire c’est un enregistreur de vol, spécialement conçu pour servir en cas de perte de l’appareil. Les avions civils et militaires en ont deux. La première qui enregistre les paramètres de vol (vitesse, cap, assiette, pression atmosphérique,…) est appelée FDAU, pour Flight Data Acquisition Unit. La seconde qui enregistre les conversations dans le poste de pilotage est appelée CVR, pour Cockpit Voice Recorder.

Un autre exemple de boite noire construite pour un avion Lockheed.
Un autre exemple de boite noire construite pour un avion Lockheed.

Il faut remarquer que dans la majorité des cas les boites noires sont installées à l’arrière de l’avion, sous l’empennage, considéré comme l’endroit le plus résistant sur un avion contemporain. En outre, la boite noire est vraisemblablement l’appareil le plus solide d’un avion, car elle a été pensé pour résister aux conditions météos extrêmes,  au feu, au souffle d’une explosion, et dans une certaine mesure aux pressions océaniques. Et pour les retrouver, dans ces cas là il suffit juste de détecter les ondes radios émises par la balise de l’enregistreur de vol. En gros on écoute le bip qu’elle émet. Il faut savoir qu’il est question depuis quelques années de les supprimer au profit d’un enregistrement wifi via le principe du cloud si cher à nos amis geeks. Cependant constructeurs et clients ne se sont jamais mis d’accord sur le principe.

Photos (c) AP & NTSB.

Autres parties du dossier

Explorez l'ensemble du contenu du dossier...


Autres dossiers à consulter