Voilà qui risque bien de ne pas être facile à digérer pour tous ceux et toutes celles qui prennent un malin plaisir à casser tant de sucre sur le dos de l’avion de combat multirôle de Lockheed-Martin. Ce début de mois de mars 2018 est marqué par le premier déploiement opérationnel de F-35B Lightning II sur un navire de guerre américain, à savoir l’USS Wasp. Ce sont les femmes et les hommes de la VMFA-121, une unité de combat de l’US Marines Corps, qui mettent en œuvre ces avions de combat.

C’est donc désormais fait, et assez logiquement ce sont les Marines qui ont été les premiers combattants américains à engager leurs Lockheed-Martin F-35 Lightning II dans une mission opérationnelle. Bien qu’opérationnels depuis deux ans et demi les F-35B de l’US Marines Corps se contentaient jusque-là de missions à terre, notamment au Japon. Mais désormais l’avion entre vraiment dans la cour des grands.

En fait il s’agit ni plus ni moins que d’un long processus entamé bien avant l’été 2015. Il y a quatre ans et demi déjà des pilotes américains validaient les phases de vol nocturne du Lightning II à décollages et atterrissages verticaux sur le pont de l’USS Wasp. Alors bien sûr certaines mauvaises langues diront que le Pentagone n’a pas envoyé ses avions nouvelle génération dans une zone de guerre comme la Syrie, à la différence de la Russie, mais est-ce bien là une nécessité ? Car au final des actions de guerre le F-35B va forcément en mener dans les quarante ou cinquante années à venir.

Alors oui ces prochaines semaines c’est dans le Pacifique et dans l’océan Indien que l’USS Wasp va mener à bien la première mission de la dizaine de F-35B Lightning II embarqués à son bord. L’occasion pour les marins américains de se rendre compte du bond technologique que représente cet avion vis à vis du McDonnell Douglas AV-8B Harrier II qu’il doit remplacer. Car pour mémoire le nouvel avion est bel et bien un chasseur multirôle (peut-être un jour omnirôle) et non un avion d’attaque disposant de capacités limités de combat aérien. Mais ce déploiement va aussi permettre de valider concrètement l’emploi des nouveaux jets de combat dans les missions de «tous les jours».

Pour autant les pilotes de F-35B Lightning II ne doivent pas forcément se tourner les pouces à bord de l’USS Wasp. Avec l’expansionnisme chinois dans la région asiatique le navire américain représentait déjà un argument diplomatique de poids pour Washington, sans ces jets de combat de nouvelle génération. Alors avec, forcément encore plus !

Ce premier embarquement est également historique sur un plan purement aéronautique car il s’agit du premier d’un chasseur conçu par Lockheed et/ou par Martin. Par la passé aucun de ces deux prestigieux avionneurs qui ont donné naissance à Lockheed-Martin n’avait développé de chasseur naval déclaré opérationnel. Pour mémoire le chasseur Lockheed FO-1 n’était qu’un P-38 Lightning utilisé à terre par l’US Navy durant la Seconde Guerre mondiale et le XFV Salmon un étrange prototype ADAV qui ne dépassa pas le stade des essais en vol ! Martin de son côté bien que fournisseur de torpilleurs embarqués comme le T3M ne fit pas mieux au niveau des chasseurs. L’honneur est donc sauvé !

Photos © US Navy.

Publicité

15 COMMENTAIRES

  1. Parmi les 3 modèles de F-35, le B est la version la plus indispensable pour les armées qui ont besoin de vecteur STOVL, étant donné qu’il est le seul en production. D’un autre côté, il faudrait qu’elles fassent avec qu’il soit bon ou non en opérations, pas trop le choix comparé aux versions Air et Marine CATOBAR

  2. Salut Arnaud j’ai bien peur que pour ceux qui sont septiques (comme moi je l’avoue) sur les capacités réels du f35(b) à l’instant T ,cette nouvelle ne soit pas suffisante pour changer d’avis ; mais importante dans son ensemble.
    Dans le futur on verra… ( Il n’y que les c.. qui ne changent pas d’avis).
    Amicalement merci pour vos articles.

    • Je suis persuadé que cet appareil sera redoutable dès que ses défauts de jeunesse seront résolus.
      Pourquoi ? Tout simplement parce que les américains n’ont pas le choix. Cela fait 22 ans que ce projet a été lancé et plus de 1000 milliards investis. C’est trop tard. Les américains ne peuvent plus faire marche arrière. Ils sont obligés d’aller jusqu’au bout, quitte à dépenser encore quelques milliards pour régler les problèmes de jeunesses.
      Dans 10 ou 15 ans ce sera le principal avion de combat de nombreux pays dont les USA et pour au minimum 40 ans. Cet appareil doit être une réussite. Il en va de la puissance militaire et diplomatique US dans un monde où la Russie et surtout la Chine vont de plus en plus peser.

      • Vous n’avez pas peur que les futurs systèmes de détection ( Radar ,osf…) Progressent suffisamment vite pour que le f35 arrivé à maturité perde son principal atout : une SER très faible. Et là ont se retrouve avec un avion qui a une forme désavantageuse pour le domaine de vol (pour aucun bénéfice).

  3. Aucun besoin de casser du sucre sur le F-35, sans la propagande de Lockheed et les pressions politiques des USA, cet appareil ne se serait pas vendu en l’état; d’après le GAO à la fin 2017 il reste 427 problèmes connus a résoudre sur cet appareil.
    Il y a encore du boulot et des dollars pour en faire un avion de combat.

  4. Le F-35 Lighting II a toujours des problèmes de taille coté opérationnel…loin d’être parfait malgré ses lignes de beau gosse de l’air, les avions qu’il doit remplacer sont 3 fois plus puissants que lui…Moi je dis à voir

    • Le F-35 rentrera forcément en service mais avec ses capacités. En temps que pilote ce n’est pas le meilleur même si je l’aime bien au fond^^

  5. Et on n’a encore rien vu : le F35 coûte tellement cher qu’il ne sera jamais employé en missions de guerre.
    Le summum du politiquement correct, et un pur concept d’escroquerie financière déployé dans l’aéronautique : très brillant.
    Le Rafale lui, au moins, est « combat proven ».

    • JL un jour je vous demanderais de me prêter votre boule de cristal. Pour prétendre que le F-35 Lightning II ne sera jamais engagé au combat, il faut avoir une boule de cristal forcément. Ou bien y connaitre que dalle en aéronautique et questions de défense.

  6. Je pense que le F35 va progresser… mais ce déploiement est très intéressant et j’ai hâte de voir ce que cet appareil est vraiment capable de faire….

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom