La force aérienne hongroise va bientôt pouvoir retrouver une capacité d’appui héliportée. Ce vendredi 29 juin 2018 le ministère hongrois de la défense a annoncé avoir commandé vingt hélicoptères de combat et de reconnaissance H145M auprès d’Airbus Helicopters. Les premiers exemplaires entreront en service à l’automne 2020. Ces biturbines seront livrés équipés système HForce.

Le contrat était en négociation depuis plusieurs mois entre le gouvernement hongrois et deux hélicoptéristes : Airbus Helicopters et Bell Helicopter. Ce sont donc deux appareils différents qui s’affrontaient ici, le H145M européen et le Bell 407 nord-américain. C’est donc finalement le premier d’entre-deux qui l’a remporté, et il semble évident que l’ajout du HForce n’y soit pas étranger.

Ainsi divers armements seront en capacité d’être installés à bord des Airbus Helicopters H145M hongrois. Mitrailleuses de 12.7mm et canons de 20mm en nacelle, mais aussi des roquettes guidées en paniers. Une option a été signée pour un éventuel rétrofit des hélicoptères afin de les permettre d’être armés de missiles antichars et/ou anti-aériens entre leur entrée en service et 2026.

Cependant les H145M hongrois ne seront pas exclusivement des hélicoptères de combat et/ou de reconnaissance. Ils seront également aptes à remplir des missions d’évacuation sanitaire et de sauvetage. Plusieurs équipements de surveillance dont un FLIR et une caméra tous-temps sont également prévus.

L’acquisition de ces vingt hélicoptères légers permettra à la Hongrie de palier ses lourdes carences dans le domaine des hélicoptères de reconnaissance armée et d’appui aérien rapproché. Depuis 2015 et le retrait de ses derniers Mil Mi-24 Hind d’origine soviétique elle ne possède plus d’hélicoptère armé.
Certes ses quelques Mil Mi-8 / Mi-17 Hip emportent des mitrailleuses en sabord mais celles-ci ne servent qu’à l’autodéfense.

Photo © Airbus Helicopters.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom