C’est une très belle victoire pour l’avionneur et hélicoptériste européen Leonardo, autant que pour son soutien américain Boeing. L’US Department of Defense a décidé d’octroyer le contrat de remplacement des hélicoptères de soutien opérationnel de l’US Air Force à l’AgustaWestland AW139 dans sa version MH-139. Même si c’est un contrat assez anecdotique il s’agit pour Leonardo d’une victoire forte face aux groupes Airbus et Lockheed-Martin. Le contrat s’élèverait à un peu plus de deux milliards d’euros.

Ce sont donc quatre-vingt-quatre AgustaWestland MH-139 qui voleront à partir de 2021 sous la livrée de l’US Air Force. Ils auront la charge de remplacer les derniers Bell UH-1N Twin Huey dépendant de l’Air Force Global Strike Command. Ces nouveaux hélicoptères seront assemblés avec l’aide du géant américain Boeing qui participe au programme MH-139.

Pour mémoire le contrat était loin d’être acquis pour le MH-139. Il avait en effet face à lui deux véritables poids lourds : Airbus et Lockheed-Martin avec respectivement l’UH-72 Lakota et le HH-60U Blackhawk. Ce dernier fut d’ailleurs pensé spécifiquement pour l’US Air Force et afin de remplacer le plus efficacement possible les Twin Huey. Et clairement battre ces deux champions est un beau fait d’arme pour Boeing et Leonardo.

Pour autant il ne faut pas s’attendre à voir un jour (sauf peut-être en salon au Bourget ou à Farnborough) de tels hélicoptères sous nos latitudes européennes. En effet pour mémoire ils sont destinés à soutenir les actions de sécurité et de secours aux abords et à l’intérieur des bases de tirs de missiles balistiques américains. Ils n’ont donc absolument pas vocation à participer à des déploiements à l’étranger, pas plus qu’à des exercices internationaux.

Pour autant la pénétration d’un hélicoptère comme l’AW139 européen sur le marché de la défense des États-Unis démontre aussi une chose : la pauvreté de l’industrie aéronautique américaine incapable de présenter un hélicoptère nouveau et obliger de se reposer sur l’Union Européenne ou bien de s’appuyer sur une une énième refonte d’un hélicoptère dont le concept remonte aux années 1970.

Photo © US Department of Defense.

Publicité

4 COMMENTAIRES

    • Société anglo-italienne. Ancienne Finmeccanica et ancienne AgustaWestland née de la fusion de l’anglais Westland et de l’italien Agusta. Avec toutes ces fusions, rachat, changement de nom on arrive plus à suivre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom