L’Armée de l’Air réceptionne son premier A330MRTT Phénix

Sa présence au dernier défilé aérien du 14 juillet au-dessus des Champs-Élysée avait été un peu éclipsé par la bourde de la Patrouille de France, désormais rien n’a empêché l’évènement. C’est en fin d’après-midi ce jeudi 27 septembre 2018 que le premier Airbus Defense & Space A330MRTT, alias Phénix, a posé son train d’atterrissage sur le tarmac de la Base Aérienne 125 d’Istres dans les Bouches-du-Rhône. Quatorze autres exemplaires doivent arriver en France d’ici 2023. Alors l’Armée de l’Air disposera d’une flotte rénovée de ravitaillement en vol.

Peu de médias, hormis ceux spécialisés dans l’aéronautique ou la défense, avaient fait le déplacement à Istres pour accueillir le nouveau biréacteur de l’Armée de l’Air. Il faut dire que l’Airbus Defense & Space A330MRTT Phénix n’est pas aussi sexy qu’un avion de combat comme le Dassault Aviation Rafale. Pourtant il va très vite lui devenir totalement essentiel. Que peuvent faire des pilotes de chasse sans ravitailleurs en vol ? Au final pas grand chose, et surtout pas aller bien loin.

Contrairement à ce que beaucoup pensent ces nouveaux avions ne vont pas uniquement remplacer les quatorze antédiluviens Boeing C-135FR en service depuis les années 1960. Comme leur désignation le dit ils sont MRTT, c’est à dire Multi Role Tanker Transport. Or dans cette seconde mission ils auront la charge de succéder à des avions moins vieux mais tout aussi nécessaires à l’effort quotidien de l’Armée de l’Air : les trois A310 et les deux A340, des avions de ligne qui ont finalement su s’adapter aux besoins des militaires français.

Quinze avions entre 2018 et 2023 pour finalement en remplacer dix-neuf ça peut paraître un peu cheap mais c’est la règle de nos jours où la réduction des dépenses publiques est la norme dans les forces aériennes du monde entier.

Il faut savoir qu’à partir de 2024-2025 les Phénix seront portés au standard 2 qui prévoit en outre d’en faire des postes de commandement aéroporté. En cela il permettront de reprendre le flambeau des Transall C.160H retirés du service en 2001 car jugés trop onéreux à l’usage. Et leur mission mettra l’Armée de l’Air au même niveau que ses plus puissants alliés comme la Royal Air Force ou l’US Air Force.

Bien entendu l’arrivée de ce premier A330MRTT Phénix n’est nullement synonyme de mise à la retraite des C-135FR. Ce serait bien trop précipité, la France ayant encore besoin tous les jours de ces (très) vieux guerriers. Ensuite il sera peut-être temps pour l’un d’eux de rejoindre les collections nationales du musée de l’Air et de l’Espace.

Photo © Armée de l’Air.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

5 Responses

  1. Au Royaume-Uni il sert aussi d’avion de transport officiel. Comme si en France le Phoenix remplaçait l’A330 Cotam unité.
    Quand sera-t’il opérationnel ?
    A quand est prévu la mise en retraite du premier C135fr ?

    1. Je relativiserais un peu votre propos sur le Royaume-Uni. Dans la RAF certes les A330 Voyager assurent des missions de transports officiels mais le transport de la famille royale et du premier ministre demeurent à la charge des BAe 146 du Queen’s Flight.

      1. Ils utilisent aussi des vols commerciaux British Airways. En mai le prince Charles et Camilla se sont rendus à Lyon et à Nice en Voyager. Mais certes cela reste un rôle secondaire. Sa priorité étant donné aux opérations militaire.

  2. Le KC135 français a été plusieurs fois retrofité. Je me souviens avoir vu les C135 américains decoller de la piste d’Istres avec leurs vieux Pratt & Whitney dans une panache de fumées noires alors que nos KC135 poussaient plus sans fumée.

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

DFS Olympia Meise

Dans les années 1930, les prouesses aéronautiques fascinent les foules. Il était donc dans l’air du temps d’inclure le Vol à voile comme discipline de démonstration aux

Lire la suite...