Et si finalement le Super Frelon français s’était trouvé un successeur européen ? Le consortium NHIndustries (formé actuellement par Airbus et Leonardo) propose désormais à la vente le standard Maritime Tactical Transport destiné aux forces aéronavales ayant besoin de déployer rapidement des troupes dans un environnement maritime. D’ores et déjà des exemplaires sont en cours d’assemblage pour les besoins espagnols et italiens. Mais le constructeur table bien sûr sur de futurs contrats à venir.

Car tout porte à croire que ce NHIndustries NH-90MTT sera forcément une réussite. Il conjugue à la fois la cellule du NH-90TTH déjà éprouvé au combat par la Belgique ou par la France, pour ne citer que ces deux pays, avec des éléments spécifiques aux NH-90NFH embarqués. Ces derniers sont principalement la capacité à replier le rotor principal ainsi que la queue et à un renforcement du train d’atterrissage. Par ailleurs ce nouveau standard bénéficie du revêtement anti-corrosion des machines de combat naval.
Pour le reste, et notamment l’armement et l’avionique, il conserve les attributs d’un hélicoptère d’assaut.

L’Espagne et l’Italie sont donc les deux pays clients de lancement du Maritime Tactical Transport. Ils ont respectivement acquis sept et dix machines de ce type dont les premiers exemplaires doivent être livrés dans le courant de cette année. Ces appareils permettront ainsi à ces deux pays d’engager leurs forces aéronavales dans des missions logistiques complètes.

Aux vues de la puissance de la Marine Nationale on ne peut que s’interroger sur le fait que le ministère des armées n’ait pas encore fait le choix de commander de telles machines. La France est par exemple le seul pays européen avec le Royaume-Uni à disposer d’une véritable capacité d’infiltration de forces spéciales navales très loin en profondeur.
Surtout l’achat de quelques exemplaires de cette machine permettrait la réactivation de la Flottille 32F en sommeil depuis le début de l’été 2016 et la réorientation de la 33F sur le combat maritime.
Reste qu’il faudra convaincre l’Armée de l’Air qui actuellement met en œuvre les Eurocopter EC725 Caracal, c’est à dire les taxis volants de nos nageurs de combat. Cette dernière accepterait t-elle sans broncher de perdre un peu de terrain ? Rien n’est moins sûr !

Quoiqu’il en soit ce NH-90MTT ouvre clairement de nouveaux horizons à l’hélicoptère européen, et pas uniquement en France. Il est même possible qu’il permette d’ouvrir de nouveaux marchés à Airbus et Leonardo. L’avenir nous le dira.

Photo © NHIndustries

Publicité

3 COMMENTAIRES

    • Oui mais comme NHIndustries est un consortium européen la langue de Shakespeare et Wilde est plus aisée à utiliser par le plus grand nombre que celle de Beaumarchais et Molière. 😉

  1. Premièrement le MTT ce présente donc comme un appareil à part entière et non un “standard” c’est bien ça ?
    Secondement vous parlez des caracal , juste une petite question , je me demande pourquoi cela dérangerais il l’armée de l’air de laisser place à de nouveaux hélicoptères?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom