L’appareil incriminé était bien loin de chez lui lors de l’accident. Ce dimanche 10 novembre 2019 un hélicoptère de transport civil Sikorsky S-58 s’est crashé sur le parking d’une plateforme logistique lors d’une manœuvre. Parmi les trois occupants de l’appareil seul le pilote a été légèrement blessé, l’hélicoptère quant à lui est réparable bien que lourdement endommagé. L’accident s’est déroulé en début d’après-midi.

En démonstration anti-incendie au moyen d’un Bambi bucket.

L’appareil en question, immatriculé N827MW, réalisait un vol d’entraînement et de démonstration pour le compte du géant du transport XPO Logistics. Il se trouvait à la vertical du parking de son entrepôt de Lebanon dans l’Indiana lorsque pour une raison encore inconnu il a décroché et s’est écrasé violemment. Dans sa chute sa queue et son rotor anti-couple ont percuté et déchiqueté une remorque de poids-lourd qui se trouvait en stationnement. Le rotor principal de l’appareil s’est quant à lui affaissé et détaché de sa tête sous le choc.
Par miracle aucun des membres du personnel de l’entreprise qui se trouvaient là n’a été blessé, seul le pilote souffre d’une fracture au niveau de la cheville et d’hématomes à plusieurs endroits du corps. Il a été évacué vers l’hôpital de la ville.

L’hélicoptère était un Sikorsky S-58JT ayant au départ appartenu à la Heersflieger, l’armée allemande. Il lui a été livré en juin 1958 et demeura en service jusqu’au début des années 1970. Il a depuis été démilitarisé, transformé, et remotorisé. D’abord adapté au standard civil S-58J il a ensuite été modifié en S-58JT lorsque son moteur en étoile Wright R-1820 d’origine a été déposé au profit d’une turbine Pratt & Whitney PT6T bien plus moderne et fiable.

Le Sikorsky S-58JT numéro N827MW est un hélicoptère assez célèbre en Californie, là où habituellement il est basé. Appartenant à la société Midwest Helicopter Airways il est fréquemment affrété par les services de police du comté d’Orange et par les pompiers locaux. Dans ce dernier cas c’est pour intervenir lors d’incendies en zones naturelles, soit comme hélicoptère bombardier d’eau soit comme machine de dépose de commandos feux de forêts.

Le Sikorsky S-58JT après son crash. Remarquez en arrière-plan la remorque endommagée.

Les investigations sont confiés aux agents fédéraux du National Transport Safety Board sous contrôle de la Federal Aviation Administration. Selon la compagnie aérienne Midwest Helicopter Airways l’hélicoptère pourrait revoler d’ici six à huit mois. À la condition bien sûr que l’administration américaine autorise cet hélicoptère sexagénaire à reprendre ses vols du quotidien.

Photos © Keypublishing & NTSB.

Publicité

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom