Le monoturbine vedette du constructeur européen poursuit sa success-story. L’Armada de Chile a fait savoir qu’elle passait une première commande pour deux hélicoptères H125 Écureuil pour des missions d’entraînement et de liaisons. Une seconde commande pour deux exemplaires supplémentaires est attendue d’ici l’année prochaine. Ce programme d’acquisition était appelé Gaviota.

Cette volonté d’acheter de nouveaux hélicoptères légers de soutien avait été initiée en 2017 afin de retirer du service les quatre Bell 206 Jet Ranger. Ces hélicos sont connus localement comme UH-57B pour les missions de liaisons et d’évacuation sanitaire et comme TH-57B pour celles de formation. Ce sont ces deux derniers qui vont laisser la place en premier, dès le premier semestre 2020.

Et le choix s’est porté finalement sur l’Airbus Helicopters H125 Écureuil. Dans cette compétition chilienne le monoturbine affrontait un autre hélicoptère européen ainsi qu’un américain : les Leonardo AW.119Kx Koala et Bell 407GXP. Le contrat est actuellement estimé à un peu plus de six millions d’euros.

Particularité notable ce sont des hélicoptères stricto-sensu civils que la marine chilienne vient d’acheter. Ils n’ont aucun équipement propre aux aéronefs militaires, c’est une volonté de cette force aéronavale sud-américaine. En effet étant avant tout dédiés aux missions d’entraînement de base et avancé ils n’ont pas besoins  de tels équipements. Cependant un point d’ancrage de fuselage a été proposé en option, afin de permettre l’utilisation de ces deux H125 Écureuil sur la frégate Almirante Latorre. C’est en effet cette dernière qui sert le plus souvent à la formation des pilotes d’hélicoptères pour les manœuvres d’appontage.

Mais déjà l’Armada de Chile envisage l’acquisition de deux hélicoptères supplémentaires afin de terminer la transition. Le contrat est espérer pour l’été prochain. Il est à signaler qu’en juillet 2019 cette même force aéronavale avait acheté d’occasion un Bell 206B Jet Ranger III afin de compenser le manque d’heures de vols des équipages. Elle souhaite le conserver au moins jusqu’en 2025. Ensuite il devrait être transférer à l’armée chilienne.

Photo © Airbus Helicopters.

 

Publicité

3 COMMENTAIRES

  1. C’est une bonne nouvelle pour Airbus Hélicoptères. Je croyais que la production des Écureuils était terminée depuis quelques temps. Eh bien non. Je pensais qu’Airbus ne produisait plus que des bi-turbines. Type EC 145 de la Protection Civile ou Gendarmerie.

    • Non actuellement deux monoturbines sont encore dans le catalogue d’Airbus Helicopters : le H125 Écureuil et le H130. Par contre c’est le H120 Colibri qui lui-aussi est monoturbine a vu sa production terminée en 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom