Un court article historique, ça change un peu de l’actualité souvent très ressemblante en matière d’aéronautique de défense. En fouinant dans les archives de l’US Coast Guard nous sommes tombés sur la monographie reproduite ci-dessous. Elle présente toutes les voilures tournantes utilisées de manière opérationnelle par les gardes côtes américains entre 1943 et 2018. Et au passage on y découvre la longévité réelle de ces machines et plus surprenant le nom de celle qui fut la plus utilisée par cette arme hors du commun.

Cette monographie permet avant tout de voir la propension de l’US Coast Guard à utiliser les hélicoptères développés et produits par Sikorsky plutôt que ceux de Bell, Kaman, ou encore Piasecki pourtant présents en nombres réduits. C’est ainsi que le célèbre hélicoptériste a produit pour la garde côtière américaines les machines suivantes : HNS-1 Hoverfly, HOS-1 Hoverfly II, HO2S-1G/HO3S-1G Dragonfly, HO4S-2G/HO4S-3G Chichasaw, HO5S-1G, HH-34F Seahorse, HH-52A Seaguard (voire photo en couverture), HH-3E/HH-3F Pelican, et enfin HH-60J/MH-60T Jayhawk. Ce dernier forme d’ailleurs toujours une partie de l’ossature aéroporté de l’USCG.
On remarquera au passage que la garde côtière américaine fut la seule arme à ne pas posséder de versions du célèbre Huey. Ni la version monoturbine ni sa descendante biturbine ne sembla l’intéresser. Toutes les autres armes américains pourtant l’utilisèrent, l’US Air Force et l’US Marines Corps en font même encore voler.

Et donc oui l’hélicoptère numériquement parlant le plus représenté au sein des unités de l’US Coast Guard est bien l’Aérospatiale SA.366, aujourd’hui connu comme Eurocopter MH-65 Dolphin ! Il s’agit, pour celles et ceux qui l’ignoreraient, d’une version spécifique du célèbre Aérospatiale SA.365 Dauphin 2 en service un peu partout dans le monde, y compris dans notre Marine Nationale.
Particularité notable l’hélicoptère français est également la voilure tournante possédant la plus belle longévité dans les rangs de la garde côtière des États-Unis.

Un œil attentif aura sans doute aussi remarqué deux petits points que cette très belle monographie laisse entrevoir. L’intérêt du réalignement de septembre 1962 dans la compréhension des désignations d’aéronefs navals est le premier. Le second est l’évolution progressive des livrées dans l’US Coast Guard entre 1943 et 2018.

L’hélicoptère le plus important de l’histoire de l’US Coast Guard survole ici le fleuve Potomac à Washington DC en 2016.

Comprendre l’intérêt des gardes côtes américains pour l’hélicoptère c’est comprendre aussi l’évolution technologique de ces machines. Il s’agit aussi de leur adaptation évolutive aux spécificités du sauvetage en mer, le cœur de métier des coasties américains.

Illustration & photos © US Coast Guard.

Publicité

4 COMMENTAIRES

    • Trouvé sur Wikipédia:
      Un accord politique fut passé entre les États-Unis et la France pour que la fabrication des 96 SA.366 commandés à l’origine soit réalisée sur le territoire américain. Les usines américaines d’Aérospatiale à Grand Prairie (Texas) furent alors aménagées. En effet, elles étaient jusque-là réservées à l’assemblage des AS.350D Astar civils.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom