Pour beaucoup de passionnés nous l’attendions de pied ferme. Depuis ce vendredi 17 janvier 2020 le porte-avions américain USS Nimitz embarque de manière opérationnelle une unité évoluant sur le jet embarqué de nouvelle génération Lockheed-Martin F-35C Lightning II. Avec lui l’US Navy devient la première force navale de l’histoire à disposer d’avions de combat furtifs sur porte-avions, damant ainsi le pion à son adversaire chinoise. C’est donc bien l’histoire aéronautique qui s’écrit ici.

Le Super Hornet demeure omniprésent à bord.

C’est donc l’escadron VFA-125 Rough Raiders qui a l’insigne honneur d’être la première unité américaine évoluant sur F-35C Lightning II à connaitre l’embarquement opérationnel. Et c’est donc le vétéran USS Nimitz qui remplit le rôle d’hôte.
L’océan Pacifique accueille actuellement le puissant navire de guerre et ses avions de combat. Mais les chasseurs furtifs ne sont évidemment pas seuls à bord. On retrouve ainsi des F/A-18E/F Super Hornet de l’escadron VFA-122 Flying Eagles mais également aéronefs de soutien EA-18G Growler, C-2A (R) Greyhound, E-2D Hawkeye, ou encore MH-60R Seahawk.

En fait cette patrouille océanique est parfaitement habituelle. C’est la présence à bord pour la première fois du F-35C Lightning II qui la rend assez particulière.
Mais c’est également un moment historique pour l’avionneur. En effet aucun chasseur conçu par Lockheed n’avait jamais été déclaré opérationnel à bord d’un porte-avions, la seule tentative dans ce domaine se solda par un échec. Il s’agissait du XFV Salmon conçu dans les années 1950. Idem pour Martin qui fut pourtant durant l’entre-deux-guerres un des grands fournisseurs d’avions et d’hydravions de l’US Navy.

Alors la question que beaucoup se pose est de savoir si les F-35C Lightning II en question vont se retrouver engager dans des opérations de combat sous peu. Et à priori la réponse serait non. L’USS Nimitz est en patrouille dans le Pacifique, son déploiement près de l’Iran n’est pas à l’ordre du jour. Par contre il n’est pas impossible que le Pentagone veuille l’envoyer flirter avec les eaux chinoises ou nord-coréennes afin de rappeler à ces deux pays que désormais la marine américaine dispose de chasseurs furtifs à bord d’un porte-avions.
Si les Super Hornet sont clairement dévolus dans cette mission aux opérations air-air les Lightning II assurent eux les opérations d’appui aérien rapproché. Leur armement en soute, garantie de leur furtivité, devient alors une menace claire pour les ennemis de l’Amérique contemporaine.

Vieux porte-avions mais chasseur tout neuf, le paradoxe du F-35C à bord de l’USS Nimitz.

Même les plus farouches anti-Lightning II ne pourront pas ignorer que ce premier embarquement est historique, comme le fut le premier des F-35B. Et nous même à AvionsLégendaires avons suffisamment raillé les retards du F-35C pour ne pas saluer leur présence à bord de l’USS Nimitz.
N’empêche que des Growler, des Lightning II, et des Super Hornet c’est tout de même moins sexy qu’à l’époque du mythique film : «Nimitz, retour vers l’enfer». On y trouvait tout de même des A-6 Intruder, des A-7 Corsair II, des EA-6B Prowler, des F-14 Tomcat, et des RF-8 Crusader. Ah oui et déjà des E-2 Hawkeye. Là ça avait de la gueule, et le tout pas en livrée basse visibilité. Autre temps, autre mœurs.

Photos © US Navy.

Publicité

4 COMMENTAIRES

  1. « En effet aucun chasseur conçu par Lockheed n’avait jamais été déclaré opérationnel à bord d’un porte-avions, »
    Il y a eu le S-3 Viking…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom