Certains chiffres parlent littéralement d’eux-même. Ce lundi 10 février 2020 le ministère des armées a révélé qu’en cinq ans et demi de présence sur le théâtre irako-syrien les avions français avaient totalisé 10 000 sorties aériennes. Un chiffre considérable qui montre autant l’engagement des avions de combat que de ceux de reconnaissance ou encore de soutien opérationnel. C’est aussi la preuve que quand notre pays le veut, il peut parfaitement en restant à son niveau rivaliser avec nos alliés les plus puissants.

Et ces 10 000 sorties aériennes concernent aussi bien l’Armée de l’Air que la Marine Nationale. Des vieux briscards parfois aujourd’hui disparus de l’arsenal français comme les Super Étendard Modernisés ainsi que les Mirage 2000N ou en voie de retrait comme les Boeing C-135FR aux avions les plus modernes tels les Rafale B/C/M, tous ont participé à ce beau chiffre. Certains avions y ont même trouvé une nouvelle raison d’être à l’image des Atlantique 2 de la Marine Nationale bien loin de la traque des submersibles ennemis.

C’est d’ailleurs une patrouille de Dassault Aviation Rafale qui a réalisé ce lundi 3 février 2020 cette 10 000e mission française au-dessus du théâtre irako-syrien. Deux avions de l’Armée de l’Air déployés sur la Base Aérienne Projetée en Jordanie qui ont mené une mission d’appui aérien rapproché contre les poches de résistance terroriste de l’organisation État Islamique. Car sur place la guerre est loin d’être terminée, si le khalifat est tombé Daech lui n’est pas mort !

Dix milles sorties aériennes donc durant lesquelles nos pilotes et équipages ont également démontré auprès de nos alliés leur très grand professionnalisme, autant que leur polyvalence. Cela fut aussi l’occasion de définitivement sceller le sort du Rafale : un avion combat proven et totalement omnirôle. Le seul encore aujourd’hui dans ce cas. Ses ventes à l’export sont aussi le fruit de ses réussites contre les djihadistes. Sans Chammal la France aurait sans doute eu du mal à le commercialiser avec autant de succès.

Boeing C-135FR et Dassault Aviation Rafale : indissociables l’un de l’autre au sein de Chammal.

Et ce chiffre est d’autant plus historique qu’il faut en effet remonter à la période 1954-1962 pour retrouver une telle intensité dans l’activité aérienne française en mission de guerre. Chammal est en effet l’action militaire la plus dense en aéronautique depuis la guerre d’Algérie. Il s’agissait là d’un autre temps, d’une autre Armée de l’Air et d’une autre Marine Nationale. Et en Algérie l’ALAT jouait un rôle prépondérant, ce qu’elle ne fait pas en Irak et en Syrie.
Donc oui plus que jamais Chammal fait partie de l’histoire aéronautique et militaire française.

Photos © Armée de l’Air.

Publicité

4 COMMENTAIRES

  1. Avec le recul que seul le temps peut donner, on doit se féliciter d’un chiffre encore plus marquant: zéro… Ni panne, ni accident, et surtout pas de pertes.

  2. Cette opération Chammal est mal pensée. Elle porte la marque de François Hollande, le mou ennemi de la finance. C’est un exploit que nous ayons pu réaliser 10000 vols en cinq ans et demi. Avec un homme de poigne ou mieux encore une femme de poigne nous aurions sans pu faire deux ou trois fois mieux dans la même période. Mais avec les socio-démocrates au pouvoir il ne fallait surtout pas trop engager nos avions, ni faire trop de mal aux jihadistes. Il ne s’agirait pas que les quartiers HLM s’enflamment.

  3. Femme à poigne? Vos commentaires trahissent vos opinions politiques extrémistes.Je suis étonné que vous n’ayez pas encore employé le mot « patriotes » cher à une certaine « femme à poigne ».(suivez mon regard). Il existe un parti « à poigne » comme vous dites en Allemagne qui s’appelle l’AfD. Je vous invite à les rejoindre.Bientôt vous pourrez comme certains de ses membres saluer le bras tendu et défiler avec le drapeau noir, blanc ,rouge du IIème Reich..Comme Arnaud aime à le répéter, c’est un site aéronautique et non une arène politique.Quant au blog « insignifiant »,, si ce dernier est si insignifiant que cela que faites vous là? Enfin je dirais que vos arguments sont une insulte à nos forces aériennes qui font un travail remarquable en Irak. Je ne suis pas toujours d’accord avec Arnaud mais là je vais prendre sa défense et ne comprends pas qu’il ne vous ait pas encore modéré. Vos arguments extrémistes commencent franchement à nous les « briser menu ».

    • Merci Blowlamp59. Je n’arrête pas de modérer ce monsieur, certains de ses propos sont archis haineux. Et j’ai appris qu’en plus il dénigre notre « insignifiant blog » sur d’autres sites ouverts aux commentaires. Comme vous l’écrivez ce type commence à me les briser menus !!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom