Soyons très clairs, la place de ces chasseurs est plus désormais dans un musée qu’en unité de combat. Ce vendredi 7 février 2020 un avion de combat monoréacteur Dassault Mirage IIIEP appartenant au Squadron 15 de la Pakistan Air Force s’est écrasé peu après son décollage. Le pilote a réussi à s’éjecter et ne souffre que de blessures légères. Au Pakistan l’avion de conception française se traine désormais une assez mauvaise réputation, en raison d’écrasements à répétition.

L’avion incriminé venait de décoller de Rafiqui Air Base dans la province pakistanaise du Pendjab. Et c’est quelques minutes après son décollage que visiblement le réacteur Atar 9C a connu des soubresauts. Visiblement il s’est coupé lors de la phase ascendante, obligeant le pilote à quitter son Mirage IIIEP.  Le système d’éjection a parfaitement fonctionné et le pilote a été retrouvé sain et sauf, ne souffrant que de quelques bleus et écorchures.
Il a été récupéré par l’équipage d’un hélicoptère Mil Mi-171 de recherches et sauvetages au combat du Squadron 83 venu de la même base.

Comme lors du précédent accident du même genre le pilote a pu s’en sortir.
En fait les Mirage IIIEP sont les seuls avions de ce type à ne pas avoir été modernisé au standard local ROSE (pour Retrofit Of Strike Element) qui permit dans les années 1990 d’adapter les Mirage IIIOF ex-australiens et les Mirage 5EF/PA aux missions d’appui tactique et de chasse-bombardement. Les Mirage IIIEP du Squadron 15 sont en fait les seuls avions deltas d’origine française encore utilisés comme purs chasseurs.

Si chez nous le Mirage III est un avion mythique c’est loin d’être le cas au Pakistan. Dans ce pays l’avion de Dassault se traine de plus en plus une réputation de cercueil volant et d’avion difficile à piloter. Bon après il faut remarquer qu’il n’est plus d’une toute première jeunesse, on peut même dire qu’il est totalement obsolète ! Des avions de combat bien plus modernes volent dans ce pays, et tombent beaucoup moins.

Photo © Pakistan Air Force.

 

Publicité

10 COMMENTAIRES

  1. C’est certain que par chez nous, ils servent plus comme pots de fleurs au milieu des ronds-points ou des entrées de base ! M’enfin pour l’époque, quel bel avion !

  2. Il me semble que la proportion de Mirage III détruits suite à une défaillance technique sur l’ensemble de la production de cet appareil est supérieure à celle du F-104 Starfighter qui est pourtant le faiseur de veuves le plus célèbre.

    • Déjà il faut voir que la très mauvaise réputation du F-104 Starfighter est surtout allemande. En Italie au contraire cet avion se taille une image de marque similaire à celle du Crusader chez nous. Et oui en effet le Mirage III commence à bien ressembler lui aussi à un faiseur de veuves.

        • Pas sûr Arnaud. J’ai lu plusieurs fois que l’utilisation du F-104 voulue par la Luftwaffe n’était pas très adaptée à son profil de vol originel. À creuser!
          Quoiqu’ il en soit, il y a des pays où l’attrition a été bien moindre (Espagne par ex), mais avec des versions et utilisations différentes des Allemands.
          Pour le Mirage III pakistanais, sa mauvaise réputation dans le pays que vous relayez me fait penser à celle qui doit exister pour les MiG-21 Bisons indiens. En effet comme le dites ces avions sont bien trop vieux c’est une évidence. Zt toujours aussi exigeants!

  3. On parle la d’un avion conçu il a près de 70 ans… Le pilote a pu s’éjecter sans problèmes, comme lors de l’incident précédent, n’est-ce pas exagérer un peu de parler de faiseur de veuves? Des chasseurs qui tombent, anciens ou récents, il y en a beaucoup et dans tous les pays (récemment, un F16, un mirage 2000D, 2 x F35 etc…)

  4. C’est le meilleur avion de tous les temps et vous osez en parler comme d’un avion dangereux. Je vous met au défi de trouver un ancien pilote de Mirage 3 qui en dira du mal, cet avion est une merveille. Dassault disait de lui qu’il volait bien parce qu’il était beau.

    • Vous avez tout dit : « un ancien pilote de Mirage 3 ». À l’époque, c’était un des meilleurs avions au monde, effectivement. C’est un avion ancien, les cellules vieillissent et si l’entretien laisse à désirer, alors oui, il s’agit d’un avion dangereux. Il s’agit d’un simple constat. CQFD.

  5. J’ai passé 15 ans de ma vie sur Mirage III en France, pas comme pilote, mais comme mécanicien dans l’Armée de l’air et je peux vous dire que si la maintenance est bien faite que rien n’est négligé sur cet avion il est trés trés sûr.. Par ailleurs pour avoir travaillé sur place au Pakistan, à Kamra, avec les mécaniciens pakistanais et spécifiquement sur les Atar 9C; Je sais en grande partie pourquoi les crashes augmentent de façon exponentielle. Je pense que les mécanos ont un problème de formation qui n’est pas de la mauvaise volonté de leur part mais un manque d’encadrement qualifié. Quoiqu’il en soit, dans tous les cas le vieillissement n’y est strictement pour rien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom