La crise sanitaire mondiale n’en finit pas de remuer le secteur aéronautique international. Après les géants Airbus, Boeing, et Lockheed-Martin c’est au tour du constructeur canadien Viking Air de devoir arrêter temporairement ses chaînes d’assemblage. Jusqu’à nouvel ordre il ne produit donc plus d’avion et voit son activité de développement stoppée. Un coup dur pour celui qui demeure un des rares constructeurs florissants de ce pays nord-américain.

Les cas avérés de contamination par le coronavirus Covid19 se multipliant en Amérique du nord la décision de Viking Air repose sur le bon sens absolu. Dans ses usines comme ailleurs dans l’industrie les personnels sont souvent regroupés dans un espace clos. Le risque de propagation du virus s’en trouve donc démultiplié. C’est pourquoi ce lundi 23 mars 2020 le constructeur canadien a pris sa décision.

Sont avant tout concernées les chaînes d’assemblages des bimoteurs légers Twin Otter 400 (voir la photo ci-dessus) et des avions de ligne régionaux Q400, deux avions hérités de Canadair puis de Bombardier. Ce sont surtout deux best-sellers dans leur domaine respectif ! On peut même considérer le Twin Otter comme étant une référence historique de l’aviation, un peu à la manière du Douglas C-47 Skytrain américain ou du supersonique Concorde franco-britannique.

Viennent ensuite les chantiers de modification des DHC-2 Beaver d’origine en Turbo Beaver, une des grosses charges industrielles de Viking Air. Ces petits monomoteurs de brousse volent très très régulièrement au Canada mais également dans plusieurs états américains. Certains sont des avions à train classique fixe d’autres des hydravions à flotteurs. Pour beaucoup de passionnés ils sont un des symboles aéronautiques du Canada, un peu comme le Mirage III pour la France.

Dans un autre domaine l’avionneur travaille depuis longtemps sur un nouveau modèle de bombardier d’eau : le CL415EAF dérivé du… CL-215. Conçu à partir d’un avion de seconde main, le CL-215 numéro 1081, il s’agit d’une réponse au vieillissement de la flotte actuelle des CL-415 Super Scooper. Le prototype de cet avion de lutte anti-incendie de nouvelle génération a réalisé son premier vol il y a seulement quelques jours, le mardi 10 mars 2020.
Son développement est donc mis entre parenthèse pour quelques semaines, le temps que le confinement des employés puisse permettre de tuer l’épidémie de Covid19.

Photo © Agence France-Presse.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom