C’est un évènement pour la Belgique qui n’avait plus de capacité de transport transatlantique depuis l’année dernière. Ce mardi 28 avril 2020 la Force Aérienne Belge a reçu un avion d’affaires Dassault Aviation Falcon 7X de facture française. Le triréacteur doit permettre à cette aviation militaire de réaliser des missions de transport d’état-major, de hautes personnalités, mais également d’évacuation sanitaire. Les premiers entraînements dessus ont débuté dès le lendemain.

En fait en la Force Aérienne Belge et le constructeur de Saint-Cloud c’est une histoire d’amitié et de fidélité qui remonte à près d’un demi-siècle. C’est en effet en 1973 que les militaires belges ont reçus leurs deux Dassault Falcon 20 qu’ils ont conservés jusqu’en 2016. Puis ce fut le temps du très moderne Dassault Aviation Falcon 900B qui vola sous la cocarde tricolore noire-jaune-rouge entre 1995 et 2019. Lors de son retrait l’an dernier l’avion laissa un vide dans l’arsenal belge : la capacité de vols transatlantiques.
En effet selon Bruxelles l’Airbus A321 utilisé actuellement n’a pas la possibilité de traverser l’Atlantique nord, pas plus que les Embraer ERJ135/ERJ145 de facture brésilienne.

L’apparition donc de ce nouvel avion est un véritable évènement dans l’histoire aéronautique belge. Désormais la Force Aérienne Belge (également appelée Composante Air) peut parfaitement relier Bruxelles à New York avec une dizaine de passagers à bord de son nouvel avion. Ce Dassault Aviation Falcon 7X a la particularité de porter une livrée civile très élégante. Son immatriculation civile OO-LUM est d’ailleurs un clin d’œil à sa fonction. Les trois dernières lettres représentent en effet le nom de LUchtMacht soit Force Aérienne en flamand.
Il est à noter que le second Falcon 7X qui arrivera dans quelques semaines sera immatriculé OO-FAE, pour Force Aérienne.
À l’instar du Canada la Belgique est un pays au bilinguisme assumé.

C’est la 21e Escadrille de la Force Aérienne Belge, basé à Melsbroek, qui mettra en œuvre pour les années à venir ces deux Falcon 7X. Elle faisait déjà voler depuis cette base installée en lisière de l’aéroport international de Bruxelles les Falcon 20 et Falcon 900.

Outre donc les habituels missions au profit des hautes personnalités institutionnelles civiles et militaires les Falcon 7X de la Force Aérienne Belge seront sans doute en charge aussi de quelques vols au profit de la famille royale. La Belgique est en effet une monarchie constitutionnelle dans laquelle le souverain n’a qu’un pouvoir de représentation, à peu près similaire à ce qui existe au Royaume-Uni. Les triréacteurs belges seront certainement également amenés à transporter les hautes autorités de l’OTAN, la Force Aérienne Belge ayant cette mission du fait de la présence à Bruxelles du siège de l’alliance Atlantique.

Le superbe Dassault Aviation Falcon 7X belge immatriculé OO-LUM.

On peut aujourd’hui raisonnablement penser que la Force Aérienne Belge volera sur Falcon 7X au moins pour les 25 voire 30 années à venir. Avion très haut de gamme ce triréacteur transatlantique a déjà séduit les forces aériennes de pays comme récemment l’Australie ou encore l’Équateur. En France il est l’avion officiel du Président de la République en parallèle de l’Airbus A330 Cotam Unité.

Photo © Force Aérienne Belge.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom