C’est un tournant dans l’histoire aéronautique nord-américaine. Ce samedi 6 juin 2020 l’état-major de l’Aviation Royale Canadienne a annoncé avoir fait quitter le service aux deux plus vieux de ses quatre jets de transport léger Canadair CC-144 Challenger. Ces avions l’avaient rejoint en 1982 donnant un coup de fouet à la vente de ce jet d’affaire de conception locale. Pour son remplacement les militaires canadiens ont fait le choix le plus logique possible.

Bien que l’Aviation Royale Canadienne ne possède que quatre avions de ce type c’est un modèle qui pour bon nombre de passionnés est devenu emblématique. Le Canadair CC-144 Challenger en est indissociable comme jadis le Dassault Mystère XX l’était pour l’Armée de l’Air ou le Lockheed VC-140 Jetstar pour l’US Air Force. C’est d’autant plus difficile de croire qu’il amorce donc sa fin de carrière. Ou presque.

En effet les quatre Challenger en service actuellement sous la cocarde à la feuille d’érable ont été livrés en deux lots : en 1982 pour les deux premiers et en 1999 pour les deux derniers. Ce sont évidemment les avions entrés en service dans les années 1980 qui viennent d’être retirés du service. Deux avions pourraient t-ils faire le job des quatre ? Bien sûr que non.
Pour cela le gouvernement canadien a décidé de commander deux nouveaux jets d’affaire. Et clairement leur choix est non seulement logique mais même évident : le Bombardier Challenger 650.

Il s’agit d’une version profondément redessinée et modernisée de ce biréacteur. Apparue en 2015 elle a déjà été vendue à titre militaire à un exemplaire au profit de l’United Arab Emirates Air Force. Cette aviation militaire l’a commandé l’an dernier pour des missions de transport d’état-major.
C’est également la mission première que devront remplir les deux avions commandés par le gouvernement canadien. Ils seront également adaptés, comme les avions livrés à la fin des années 1990, aux vols d’évacuation sanitaire.

La livraison de ces deux Challenger 650 est annoncée par Bombardier pour les semaines à venir, dans le courant de l’été. L’Aviation Royale Canadienne entend qu’ils soient opérationnels (au niveau initial) pour les fêtes de fin d’année.

Photo © Aviation Royale Canadienne.

 

Publicité

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom