Deux Lockheed LC-130H Skibird engagés dans le nord du Canada.

Cette année la participation des États-Unis dans l’exercice canadien Guerrier Nordique ne passe pas inaperçue. En effet deux avions de transport tactique en environnement polaire Lockheed LC-130H Skibird appartenant au 139th Airlift Squadron de l’US Air Force prennent part aux manœuvres aériennes. L’occasion pour ces appareils de démontrer qu’ils sont loin d’être dépassés à une époque où le réchauffement climatique remet en question leur existence même. Ils opèrent ainsi aux côtés des De Havilland Canada CC-138 Twin Otter et des Lockheed CC-130 Hercules de l’Aviation Royale Canadienne.

Fantassins américains et canadiens tout juste débarqués d’un LC-130H Skibird.

Véritable fleuron de l’Air National Guard le 109th Airlift Wing, et donc ce 139th Airlift Squadron placé sous son autorité, sont la composante aérienne américaine en charge des opérations polaires. Elle est stationnée à Stratton ANGB à environ 230 kilomètres au nord de New York City. C’est donc ce 139th AS qui met en œuvre les mythiques Lockheed LC-130H Skibird.
Aussi le trajet pour rejoindre la zone d’exercice de Guerrier Nordique dans la province du Nunavut, ce qu’en France on appelle généralement le Grand Nord canadien, s’est fait assez facilement et surtout sans escale.

Surtout ils ne sont pas venus à vide. Ils transportaient aussi bien des techniciens appartenant aux gardes nationales du Connecticut et de l’Utah que des troupes combattantes en provenance elles des gardes nationales du New Hampshire, de New York, et du Vermont. Dans le cas des femmes et des hommes de ce dernier état ils sont ce qu’on pourrait le plus rapproché de nos chasseurs alpins français. Tous ont donc voyagé à bord des deux avions engagés. Leur présence ne s’est cependant pas limitée à faire la navette entre les États-Unis et le Canada, sinon de simples avions de transport tactique auraient largement suffit. Ils ont pris part aux exercice au cours de la deuxième moitié de la semaine passée.

L’un d’eux a notamment été engagé dès le premier jour de présence, le mercredi 15 mars 2023 pour un posé d’assaut aux abords immédiats de l’île Cornwallis. En fait le Lockheed LC-130H Skibird s’est un peu mué en hydravion puisqu’il s’est posé sur le canal maritime de Wellington, ou plutôt sur ses eaux gelées ! C’est d’ailleurs la raison d’être de ce type d’avions ultra spécialisé. Il faut savoir que la région de l’exercice Guerre Nordique est vraiment sensible pour les Américains et les Canadiens puisqu’il s’agit d’un morceau du fameux passage du Nord Ouest. Celui-ci permet de rejoindre la très stratégique mer des Tchouktches à la «frontière» américano-russe.
C’est dire donc si la zone d’exercice revêt un intérêt particulier actuellement. Heureusement il y a 1400 kilomètres de glaces et de neige entre cette mer et le canal maritime. Il n’y a donc aucun risque de tomber sur des militaires russes en balade dans la région.

Skibird américains et Twin Otter canadien au soleil couchant sur leur DZ. Remarquez l’hélice à huit pales indiquant qu’il s’agit d’un LC-130H-3 et non d’un classique LC-130H-2.

Guerre Nordique permet également de resserrer les liens entre les forces armées des deux géants nord-américains. Pour autant c’est le Canada qui reste à la manœuvre de l’exercice, et son nom en français en atteste largement.

Photos © Aviation Royale Canadienne.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires
Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Blériot XI

Tout comme le chemin de fer avant elle ou l’automobile à la même époque l’aviation a su marquer son temps, d’abord au siècle dernier puis

Lire la suite...