C’est la première unité de chasse de l’Air National Guard a revenir à un niveau d’avant Covid19. Le 157th Fighter Squadron a fait savoir qu’il avait repris ses activités habituelles, que ce soit ses missions tactiques autant que l’entraînement. Ses chasseurs monoréacteurs General Dynamics F-16CJ Fighting Falcon vole de nouveau de jour comme de nuit. Les autres formations de chasse de la ANG ont jusqu’à la mi-juillet pour rejoindre le 157th FS.

Objectivement parlant le 157th Fighter Squadron n’est pas l’unité de chasse la plus connue de toutes les formations de l’Air National Guard. Le 199th Fighter Squadron hawaïen et ses Lockheed-Martin F-22A Raptor est nettement plus médiatisé. Mais elle, fonctionne encore en dessous de sa pleine capacité !
Pour comprendre le phénomène il faut savoir que durant le plus dur de la crise sanitaire du Covid19 les formations aériennes de l’Air National Guard ont fonctionné au ralenti. Avec 70% de personnels de réserve et 30% d’active elles ont subi de plein fouet les restrictions de déplacement qui même aux États-Unis ont existé. Sans compter que plusieurs membres ont été atteints, certains malheureusement en sont morts.
Par exemple au plus fort de la crise certaines unités comme le 182nd Fighter Squadron dépendant de l’ANG du Texas n’ont pas dépassé 35% d’activité.

F-16CJ en configuration d’exercice type SEAD.

Mais alors comment expliquer qu’aujourd’hui les General Dynamics F-16CJ Fighting Falcon du 157th Fighter Squadron aient récupéré leur pleines capacités ? Plusieurs facteurs l’expliquent. D’abord parce que durant la crise l’Air National Guard de Caroline du Sud a su conserver un fort taux d’activité, au-delà des 60%. Un niveau que l’on ne retrouvait alors que dans les unités de l’ANG volant sur avions-cargos et sur hélicoptères tactiques.
Ensuite parce que les équipes d’entretien des avions n’ont jamais cessé de bichonner leurs monoréacteurs. Le résultat est là : au lundi 8 juin 2020 le 157th FS assurait 100% des créneaux de vols qui lui étaient réservés.

La défense aérienne reste le rôle numéro 1 du 157th Fighter Squadron.

S’il assure des missions de défense aérienne et notamment l’interception le 157th Fighter Squadron a également comme rôle la destruction des systèmes radars et des batteries de missiles anti-aériens de l’ennemi. Ce rôle est appelé SEAD en anglais. C’est pour cela que ses F-16C Block 52 sont appelés F-16CJ. De ce fait il est régulièrement engagé dans des exercices avec d’autres formations américaines, notamment d’actives.

Photos © US Air Force.

 

Publicité

3 COMMENTAIRES

  1. Le norad défense spatiale de l’amerique Du nord est un organisme conjoint usa Canada et les avions us sont plutôt là pour les problèmes comme le 11 septembre ou us air force et norad sont restés dans la panade un bon moment c’est la chaîne de commandement entre l’aviation civile et les militaires est parfaite, sans vouloir faire de cocorico notre défense aérienne détection interception est au top et très réactive mais parfois le nombre d’avions pour la police du ciel est souvent en tension

    • Bonjour Cambo 2 honnêtement je vois difficilement le rapport entre le NORAD que nos lectrices et lecteurs connaissent bien et ce qui nous intéresse ici concernant le 157th FS. Pouvez-vous êtes plus précis ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom