Le programme Future Vertical Lift de l’US Army n’est pas encore clos que déjà l’un des deux protagonistes fait déjà figure de favori. Et c’est de l’US Air Force qu’est venue le doute quant au fait que tout semblait déjà joué puisqu’elle a officiellement annoncé regarder de près le Bell V-280 Valor. Aucune déclaration n’ayant été fait en faveur du Sikorsky-Boeing SB-1 Defiant il semble bien que seul le premier des deux ait ses chances auprès des aviateurs américains. Après il n’est pas impossible qu’US Army et US Air Force fassent deux choix différents, c’est déjà arrivé par le passé.

Pour mémoire dans l’US Army le vainqueur du programme Future Vertical Lift aura la difficile tâche de remplacer l’hélicoptère d’assaut Sikorsky UH-60 Blackhawk. Et donc deux machines sont en compétition : le convertiplane Bell V-280 Valor et l’hélicoptère hybride de nouvelle génération Sikorsky-Boeing SB-1 Defiant. Tous deux sont conçus dans un style bien différents l’un de l’autre. Jusque là l’armée américaine était bien seule dans son programme.

Sauf qu’en fin de semaine dernière on a appris que désormais l’US Air Force zyeutait du côté de ce FVL. Non pas qu’elle veuille intégrer le programme mais plutôt qu’elle compte bien en profiter pour se trouver une nouvelle machine. Et selon ses porte-paroles son choix est arrêté : le V-280 Valor. Alors pour autant il n’est pas encore question de signer le moindre contrat d’achat mais plutôt de se positionner comme éventuel nouveau client.
Néanmoins pas question pour l’US Air Force de s’en servir pour remplacer des Blackhawk puisqu’elle n’en possède aucun. Et les actuels Sikorsky HH-60G Pavehawk laisseront la place dans quelques semaines aux nouveaux HH-60W récemment développés.

Alors à quoi pourrait bien servir le V-280 Valor dans l’US Air Force ? En fait sans aucun doute possible aux opérations spéciales. Ses porte-paroles ont expliqué que ce convertiplane permettrait de maintenir Chinois et Russes à bon distance technologique d’elle. Ces deux pays peinent encore à développer leurs propres convertiplanes. Des Valor opérant aux côtés des Bell-Boeing CV-22B Osprey et Lockheed-Martin MC-130J Commando II permettraient à l’US Air Force d’augmenter ses capacités d’infiltrations et d’exfiltrations de commandos spéciaux.

Le V-280 Valor vole toujours sous une immatriculation civile américaine.

En fait il faudra sans doute attendre encore plusieurs mois avant que l’US Air Force ne sorte de cette rhétorique d’effets d’annonce et passe enfin commande pour cette machine. À condition bien entendu que les budgets suivent et qu’une réelle définition soit trouvée pour ces aéronefs.

Photos © Keypublishing

Publicité

4 COMMENTAIRES

  1. Est ce que l’US air force a vraiment besoin d’une telle machine? Surpasse t’elle tellement le V22 osprey ou alors sont ce deux utilisation différentes ?

  2. C’est tout le questionnement, les Osprey est un gros porteur dans sa catégorie.
    J’avoue qu’à sa création je n’y croyais pas trop, et finalement le gabarit était juste le bon.
    Il fait étudier les gains et pertes en comparant le Valor et le Blackhawk, mais je ne pense pas que les tilt-rotors remplaceront toutes les voilures tournantes fixes de leur catégorie.

  3. Bonjour à tous ,

    Je pense que le valor pourrait servir conjointement avec les V-22. Il sont plus petit et pourront être utilisés lorsque l’air force aura besoin d’un appareil avec de meilleur caractéristiques techniques que les pavehawk, mais ne nécessitant pas nécessairement l’emploie d’un « gros » osprey .

    Affaire a suivre mais qui s’annonce déjà intéressante

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom