C’est une manœuvre aérienne assez inédite qui s’est déroulée ce mercredi 23 septembre 2020. Au-dessus de la Mer Noire et du territoire souverain ukrainien deux Boeing B-52H Stratofortress ont évolué aux côtés de chasseurs Mikoyan MiG-29 et Sukhoi Su-27 ukrainien. Une fois l’exercice terminé les bombardiers américains ont également été approchés par d’autres Su-27, mais russes cette-fois et beaucoup moins amicaux. La présence américaine dans la région semble quelque peu déranger à Moscou.

Il n’aura donc pas fallu un mois depuis le premier survol de ce siècle d’un bombardier américain en Ukraine pour que les deux pays organisent en commun un exercice aérien. Ici plus encore que de simuler l’intrusion de bombardiers ennemis le rôle des deux Boeing B-52H Stratofortress de l’US Air Force était d’habituer les pilotes ukrainiens à opérer aux côtés des forces de l’OTAN. Car les procédures d’escortes et de vols en patrouille des forces ukrainiennes demeurent encore très empreintes de celles héritées de l’Union Soviétique. Et ce même si cela fait maintenant trois décennies que ce pays est libéré du joug de Moscou.

Les équipages américains ont donc eu l’opportunité de voler aux côtés de chasseurs d’origine ex-soviétique Mikoyan MiG-29 Fulcrum et Sukhoi Su-27 Flanker, deux modèles qui depuis quelques mois leur sont plutôt assez hostiles. Mais là pas de problème, il s’agissait d’un exercice commun et l’Ukraine ressemble de plus en plus à un allié des États-Unis.
Les avions américains et ukrainiens ont donc opérer au-dessus de la Mer Noire et d’une partie du territoire de l’Ukraine, enchaînant les mise en situation. Tantôt les deux B-52H Stratofortress étaient interceptés par des MiG-29 Fulcrum et tantôt par des Su-27 Flanker. L’occasion aussi pour les militaires ukrainiens d’apprivoiser un géant des airs, véritable légende de l’aviation militaire depuis plus d’un demi-siècle.
Au sol les contrôleurs aériens devaient eux aussi se régaler d’un tel exercice, assez hors du commun.

Car il ne faut pas se méprendre la présence de deux bombardiers stratégiques américains en exercice commun avec la chasse ukrainienne est bel et bien un évènement historique ! Même si Kiev se rapproche de plus en plus de Washington, le pays n’est pas à l’OTAN et ne devrait pas y rentrer dans les prochaines années. En fait c’est depuis mars 2014 et l’annexion illicite de la Crimée par les forces russes que l’Ukraine s’est muée en alliée des Américains et Européens. Kiev cherche sans doute à bénéficier du parapluie des États-Unis, et ça se comprend.

Des forces russes qui d’ailleurs n’ont pas apprécié du tout cet exercice américano-ukrainien qui pourtant s’est déroulé intégralement dans l’espace aérien de Kiev. Lors de leur vol de transit retour les deux Boeing B-52H Stratofortress ont vu arrivé sur eux deux Sukhoi Su-27 porteurs des marquages de nationalité de la fédération de Russie. Les chasseurs avaient décollé quelques instants plus tôt de leur base criméenne.
Les bombardiers américains volant alors sous transpondeurs allumés et dans l’espace aérien international le contrôle aérien russe ne pouvait pas ignorer à quel modèle d’avion de l’US Air Force il avait affaire. Malgré cela les pilotes de Su-27 russes ont tenu à voler au plus près des deux bombardiers américains. Ces derniers ont ainsi été «escorté» une dizaine de minutes avant que la formation ne soit rompue et que les chasseurs d’interception ne retournent vers leur base ex-ukrainienne de Crimée.

Bombardiers américains et chasseurs ukrainiens en exercice commun.

La déclaration officielle des États-Unis est d’ailleurs riche d’enseignements. On y découvre par exempleque les pilotes russes ont volé plus près des B-52H Stratofortress que leurs homologues ukrainien. La réalité dépasse souvent la fiction, nous en avons ici la preuve. De son côté la Russie a déclaré que ses pilotes respectaient le droit international et tentaient d’empêcher la pénétration de l’espace aérien russe par deux avions ouvertement hostiles et dangereux. La guerre de communication et de propagande russo-américaine dans toute sa splendeur donc.

Photos © ministère ukrainien de la défense & US Air Force.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom