Ça commence à vraiment sentir le sapin pour les Aérospatiale SA.330B Puma dans l’Armée de Terre ! En ce début octobre la ministre des Armées, madame Florence Parly, a révélé avoir commandé fin septembre dix hélicoptères de transport d’assaut NH-90 Caïman TTH supplémentaires. Particularité notable ces appareils seront versés au 4e Régiment d’Hélicoptères des Forces Spéciales de Pau. Ces machines seront livrés entre 2025 et 2026.

Car si ce 4e Régiment d’Hélicoptères des Forces Spéciales fait voler depuis son Quartier de Rose à Pau des machines aussi efficaces que les Eurocopter AS.532 Cougar Rénovés et EC725 Caracal il possède encore quelques vieux SA.330B Puma. Des hélicoptères qui évidemment ne sont plus compatibles avec la mission de soutien aux opérations spéciales de cette unité. C’est en partant de ce principe que le ministère des Armées a décidé de passer cette commande en date du 29 septembre 2020. Sans une commission parlementaire en date de ce mardi 6 octobre l’info aurait pu demeurer confidentielle encore plusieurs semaines. Airbus Helicopters, maître d’œuvre du programme n’ayant rien fait fuité à ce sujet.

Les dix NHIndustries NH-90 Caïman TTH commandés sont dits de Standard 2. Surtout ce sont des hélicoptères militaires spécialement adaptés aux opérations spéciales. L’équipementier français Safran les a doté d’une caméra thermique tous-temps gyrostabilisée couplée à un FLIR et à une caméra à large champ. De quoi permettre à l’équipage dans le poste de pilotage d’avoir une plus grande connaissance de son environnement extérieur. Pilotes et copilotes seront eux dotés du viseur de casque Top Owl également de facture française. On ignore cependant encore si ces Caïman TTH Standard 2 seront dotés d’un fuselage acceptant la HCV (pour High Cabin Version) permettant de gagner 24 centimètre de hauteur pour les passagers. Celui-ci est utilisé par la Suède sur ses HKP-14 Caïman.

En fait le NH-90 Caïman TTH ne sera pas une nouveauté pour les forces spéciales françaises puisque l’appareil est actuellement déployé sur le terrain des combats de la force Barkhane. Nos commandos volent donc sans doute quotidiennement dessus. Mais au sein du 4e Régiment d’Hélicoptères des Forces Spéciales cette machine high tech permettra de remplacer efficacement des SA.330B Puma de plus en plus vieillissants.
Pour l’emploi d’armement défensif (type gundoor) le NH-90 Caïman TTH est également un des hélicoptères les plus stables au monde. Un vrai plus quand on est sous le feu ennemi.

NH-90TTH de l’ALAT en exercice au profit de Plongeurs de Combat du Génie spécialisés Intervention Offensive et de leurs canoë-kayak adapté au franchissement de cours d’eau.

Les premiers appareils de série arriveront donc à Pau en 2025 et les cinq autres l’année suivante. Avant cela les deux premiers exemplaires seront passés entre les mains des experts du GAMSTAT de Valence et de la DGA. L’Aviation Légère de l’Armée de Terre devrait essuyer les plâtres de la version forces spéciales du Caïman TTH Standard 2.

Photos © ministère des Armées.

Publicité

2 COMMENTAIRES

  1. Cette commande est la bien venue.
    On parle de 74 Caïmans pour l’ALAT au total. Donc, ces 10 là, font-ils parti des 74 déjà commandés ou cela fera-t-il 84 au total.?

    C’est vrai que pour les Puma les jours sont comptés. Ils étaient de bons serviteurs, solides et endurants, grâce aux soins des mécanos. Mais tout à une fin, comme nos Transall et le reste.

  2. C’est tout l’équipage du Caïman, au sens large (commandos y compris) qui peut voir grâce aux caméras « à travers » la carlingue !
    Plus il y a d’yeux pour scruter l’environnement mieux c’est…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom