Il semble désormais avéré qu’après ses menaces de feu nucléaire le dictateur russe ait décidé de franchir un pas de plus dans l’escalade militaire en Ukraine. Ce vendredi 18 mars 2022 au moins un missile air-sol Kh-47M2 Kinjal a été tiré par l’aviation russe contre une position ukrainienne proche de la frontière roumaine. C’est la première fois que Moscou emploie cette arme d’un nouveau genre, appelée communément missile hypersonique. Alors qu’au sol ses troupes piétinent tellement qu’elle est obligée d’appeler ses escadrons de la mort venus de Tchétchénie la Russie n’hésite plus à utiliser une de ses armes les plus terrifiantes.

Le missile Kh-47M2 Kinjal était jusque là un fantasme. Un peu comme peut l’être la bombes GBU-43/B MOAB dans l’arsenal américain. Tout le monde craignait que la Russie ne l’engage contre l’Ukraine, et les soutiens de Moscou l’espéraient depuis longtemps. Le dictateur Vladimir Poutine leur a donc donné raison.
Avec une vitesse après tir de Mach 10 à Mach 12 ce missile ne laisse quasiment aucune chance d’interception à la DCA et donc à fortiori à la chasse. Sa charge conventionnelle est estimée à une demi-tonne d’explosifs avec capacité de fragmentation. Une fois «n vol» ce missile de croisière dispose d’un rayon d’action estimé par l’OTAN aux alentours de 2000 à 3000 kilomètres. La propagande d’état russe parle elle de 5000 kilomètres, ce qui semble assez peu concevable, même pour une telle arme.

La frappe d’hier visait les forces aériennes ukrainiennes dans la ville de Delatyn. Celle-ci est proche d’Ivano-Frankivsk ciblée la semaine dernière par des bombardements aériens conventionnels. Il ne s’agissait pas pour Moscou de détruire des aéronefs ou un centre de soutien mécanique mais de détruire un important stock de munitions. S’y trouvaient principalement des missiles air-sol et des bombes lisses.
Le ministère russe de la défense n’a pas communiqué sur le type d’avion engagé pour ce type, sachant que si ce sont principalement des chasseurs Mikoyan MiG-31K Foxhound-C qui peuvent les emporter et tirer des bombardiers Tupolev Tu-22M3 Backfire en ont aussi la capacité.

Un seul missile Kh-47M2 Kinjal peut être emporté par MiG-31K.

Selon Kiev les dégâts sont considérables, le stock de munition aurait été intégralement détruit. Dans le monde entier c’est la stupéfaction que la Russie ait eu l’audace, et sans doute aussi un la folie, d’employer une telle arme. Le missile Kh-47M2 Kinjal est actuellement l’arme non nucléaire la plus puissante de l’arsenal russe au côté de ses munitions à surpression thermobarique. Le message est autant une menace aux forces russes qu’à l’alliance Atlantique mais aussi de la propagande vis-à-vis de la population russe.
C’est peu devenu depuis trois semaines un mantra : jusqu’où ira Poutine ?

Photos © ministère russe de la défense.

Publicité

9 COMMENTAIRES

  1. C’est un message envoyé à l’OTAN et une manière de démoraliser les forces ukrainienne. Un kh-101 aurait fait exactement la même chose pour moins cher. Ce qu’il y a d’inquitant avec les missiles de croisière russe c’est qu’ils sont souvent armable de manière conventionnelle ou nucléaire sans aucune différence de l’extérieur.

  2. Bonjour
    La première raison de l’utilisation du kinjal est beaucoup plus prosaïque. La guerre en Ukraine est l’occasion pour l’armée russe de faire un test grandeur nature d’une nouvelle arme. Tout les militaires du monde font de même. Par exemple en 2017 les américains avaient fait de même en Afghanistan en balançant une MOAB contre des barbus en sandales d’ailleurs la même année les russes auraient peut être lancés une FOAB en Syrie contre un objectif similaire
    La deuxième raison est l’envoi d’un message à l’OTAN qui envisage d’envoyer des S300 pour regarnir la DCA ukrainienne: envoyez le matériel nous le détruiront une fois arrivé à destination avec une arme imparable.

    • Combat proven sur une ou deux utilisations dont la seconde n’est même pas confirmée par la communauté internationale ? Vous plaisantez j’espère.
      Ah pardon non les pro-Poutine sont comme Poutine ils ne plaisantent jamais.

  3. Je reste dubitatif cependant. Les mêmes qui n’ont pas été fichus de toucher une piste d’aviation avec leurs missiles de précision, augurant une marge d’erreur d’une 20aine de mètres, auraient un missile hypersonique précis, donc une centrale inertielle plus précise que ce que les chinois et les américains sont capables de faire?
    Pour l’instant personne n’a la preuve que ce missile ait volé si vite, et 500kg de charge explosive a de quoi démolir n’importe quel bâtiment si le missile tombe à côté.

  4. Dans tout conflit, il y a des équipements qui sont utilisés pour la 1ere fois, les Allemands le ME262, le V1, le V2, etc, les américains les 2 types de bombes atomiques sur des villes. Plus proche de nous au Sahel, la France a testé le Reaper armé et maintenant elle l’utilise abondamment.
    Quant au conflit qui se déroule sous nos yeux à moins de 3000Km de chez nous, le conflit russo-ukrainien est un conflit assymétrique de haute intensité. Les Russes ont l’aviation & la force navale qui projetent missiles & bombes, une artillerie à effet thermobarique et l’Ukraine avec sa force morale défendant sa TERRE & sa Liberté avec des armes anti-chars et des manpads grâce à des unités très mobiles. Sur le terrain les forces s’équilibrent mais avec un petit plus envers les forces russes.
    Quant au Kinjal, dans le cas de l’utilisation du 18/03, ça peut se comprendre pour l’effet cinétique du missile afin de détruire une plateforme blindée enterrée. Un missile Iskander aurait peut-être eu le même résultat mais en utilisant le Kinjal, Poutine a voulu démontrer aux yeux du monde (les ukrainiens il s’en contre-fout) qu’il a des armements de haute précision et « indétectable » et qu’il peut les utiliser à tout moment.
    2000Km de franchissement: j’ai regardé sur 1 carte, en partant de la frontière sud-est de la Pologne, le missile peut atteindre la ville de Caen, ville symbole pratiquement détruite pour la libération de la France en 1944.
    Comme dit Dimitri, le pire c’est que ce missile de croisière peut avoir 1 charge conventionnelle comme nucléaire.!!!
    Par contre, ce matin on nous annonce un bombardement d’1 missile de type Kinjal depuis la mer pour atteindre un dépôt de carburant sur la ville de Mikolaïv. Là, c’est l’utilisation du marteau pilon pour tuer 1 mouche, 1 série d’obus d’artillerie aurait suffit & ça coûte moins « cher ». Mais là, encore, Poutine dans son ego démesuré a voulu nous montrer que sa super arme est utilisable en aérien & en maritime, ce que l’on savait déjà. Donc ça fait plouf plouf comme dans 1 citerne à pétrole…
    Dans ce conflit, nous sommes malheureusement les témoins journaliers d’une utilisation dichotomique de l’armement en fonction du but stratégique & tactique recherché. Armement hyper sophistiqué ou armement vulgaris détruisant tout sur son passage. Ex: le théâtre de Marioupol complètement soufflé avec plusieurs centaines d’habitants sous les gravats.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom