Depuis un peu plus de 24 heures c’est l’effervescence dans les médias arabophones et francophones algériens. Ils annoncent presque tous une commande passée par Alger auprès de Moscou pour quatorze chasseurs furtifs Sukhoi Su-57E Felon. Seul (gros) hic : la Russie n’a nullement confirmé l’information, elle qui habituellement est toujours prompte à communiquer sur ses marchés d’armement d’importance. Selon plusieurs médias algériens le contrat s’élèverait à deux milliards de dollars US.

Alors en même temps l’Algérie et le Sukhoi Su-57 Felon c’est une vaste histoire d’enfumages en tous genres. L’an dernier, en décembre, le ministère algérien de la défense annonçait avec fracas une massive commande du chasseur furtive russe. Commande qui n’a évidemment jamais existé. Déjà on aurait du tous avoir la puce à l’oreille quand Moscou n’a jamais confirmé le contrat.
Forcément sur AvionsLégendaires nous avions couvert ce non-évènement. Et donc forcément nous nous étions attirés les foudres des trolls pro-algériens tous plus agressifs et vulgaires les uns par rapport aux autres. En même temps un troll cordial, ça n’existe pas !

Du coup pouvions-nous relancer le sujet aux vues des récentes déclarations de médias algériens (presse papier et web) sur la question ? Après quelques heures de réflexion la réponse est arrivée d’elle-même : bien évidemment. Car si pour une fois l’annonce de ces médias si souvent versés dans une propagande nationaliste pas forcément très regardante sur la véracité s’avérait réelle ce serait un véritable évènement dans le microcosme aéronautique africain. L’Algérie deviendrait avec ces quatorze (encore très très hypothétiques) Su-57E Felon la première nation du continent à posséder un chasseur furtif.

Ces quatorze Su-57E Felon permettraient également à l’Algérie de rejoindre Israël et l’Italie dans le club très fermé des pays méditerranéens alignant des avions furtifs. Eux font voler des Lockheed-Martin F-35A Lightning II ! Alors quelques indices pourraient laisser supposer que cette fois ce soit la bonne pour les Algériens. La version Su-57E leur a en effet été présentée cet été lors du salon Army 2020 de Moscou.

Donc oui en ce dimanche 22 novembre 2020 en soirée c’est plutôt le scepticisme qui prédomine sur la question. Bien sûr que des Su-57E Felon, même en un nombre aussi ridicule que quatorze exemplaires, pourraient redynamiser une aviation algérienne qui périclite depuis des années. En outre un Su-57 sous livrée algérienne pourrait avoir de la gueule. Mais les indicateurs économiques et géostratégiques ne sont vraiment pas au vert pour Alger. Ça et le fait qu’aucune agence de presse russe (même pas les moins sérieuses) ne vienne confirmer ces «infos» algériennes.

Photo © ministère russe de la défense.

Publicité

3 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,
    J’ai toujours du mal avec ce qualificatif de « furtif ». Il faudrait pouvoir comparer les signatures radar des différents avions, et pour différentes longueurs d’ondes !
    Cordialement,
    Dr Bob

  2. Bonjour,
    Serait-il possible d’avoir un article sur les coûts comparés des principaux chasseurs proposés sur le marché ?
    Il me semble, à priori (mais , je n’ai pas beaucoup de sources), qu’à l’achat, les avions furtifs russe et américains ne sont pas plus chers (voir, moins chers) qu’un Rafale ?

  3. L’Algerie économiquement c’est le parent pauvre du Maghreb avec un gouvernement « palermien » et un sud qui un vrai bureau de recrutement pour aqmi..
    Maintenant, même si je crois peu aux SU57 E chez eux (priorité absolue à la fourniture de l’appareil aux forces russes) les russes ont bien su plus ou moins garder le secret pour leur contrat de SU35 E à l’Egypte.
    Maintenant bon courage avec les trolls d’Alger et de France.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom