Fort heureusement l’instructeur et son élève ont réussi à s’éjecter, ils ne souffrent que de contusions légères. Ce lundi 7 décembre 2020 en milieu de journée un avion d’entraînement KAI KT-1B Woongbee appartenant à la force aérienne indonésienne s’est écrasé près de la ville de Yogyakarta. Même si aucune raison n’est encore officiellement avancée par les autorités locales la météo exécrable sur la région lors de l’accident semble être à l’origine du crash. C’est la troisième fois que ce type d’avion sud-coréen est incriminé dans un accident en dix ans en Indonésie.

Dans ce pays asiatique le KAI KT-1B Woongbee assure des missions d’entraînement intermédiaire. Il prépare donc les futurs pilotes de combat à passer sur jets d’entraînement avant leur transformation opérationnelle sur avions de combat. Par ailleurs six KT-1B volent au sein de la patrouille acrobatique officielle indonésienne, la Jupiter Aerobatic Team.

C’est peu après midi que l’avion incriminé dans l’accident a décollé de sa base école javanaise de Yogyakarta pour une mission d’environ une heure trente. Aux alentours de midi cinquante l’instructeur a annoncé une totale perte de contrôle de l’avion et l’éjection des deux militaires à bord. Les sièges ont parfaitement fonctionné. Très rapidement un hélicoptère de recherches et sauvetages au combat Airbus Helicopters H225M Caracal a retrouvé l’élève et son instructeur. Quasi indemnes ils ne souffrent que de quelques contusions légères et ont été hélitransportés vers l’hôpital de la base école. Un périmètre de sécurité a été installé aux abords d’une partie des restes de l’avion. Tout n’a pas été retrouvé.

Lors de l’accident la visibilité était mauvaise. En outre une pluie persistante tombait sur la région de la base-école. La météo semble donc pointée du doigt dans cet accident.

C’est la troisième fois qu’un accident concerne un KT-1B Woongbee en Indonésie. La première fois il s’agissait d’un crash à l’atterrissage survenu le 24 juin 2010 et là encore les deux membres d’équipage avaient réussi à s’extraire de l’avion alors que celui-ci commençait à s’embraser. Un peu moins de cinq ans plus tard deux exemplaires de la Jupiter Aerobatic Team se sont percutés en vol. Fort heureusement leurs pilotes avaient là aussi réussi à s’éjecter. En trois fois en dix ans la force aérienne indonésienne a donc perdu quatre de ces avions mais aucun personnel. Et c’est bien ça le plus important.

Photo © ministère indonésien de la défense.

 

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom