La politique commerciale agressive du constructeur italien semble porter ses fruits. Soucieuse de vouloir maximiser ses capacités de surveillance aérienne la Polícia Rodoviária Federal, la police fédérale autoroutière du Brésil, a décidé de commander six AgustaWestland AW.119Kx Koala. L’hélicoptériste italien était en concurrence avec ses concurrents Airbus Helicopters et Bell Helicopter. Le Brésil est actuellement un des pays où l’AW.119 Koala est le plus fréquemment observé, notamment au sein des forces de l’ordre.

En effet dans le pays sud-américain l’AgustaWestland AW.119 Koala vole déjà au sein de la Policia Militar mais également des polices d’états comme le Goiás, le Santa Catarina, ou encore le Rio Grande do Sul. Bon marché, moderne, robuste, et facile d’entretien l’hélicoptère italien semble idéal pour les forces brésiliennes de sécurité. Au point même de damer le pion à Airbus Helicopters qui pourtant assemble tous ses modèles localement au sein de sa branche Helibras héritée de l’ère Aérospatiale.

Car l’AW.119Kx Koala était en compétition pour le compte de la Polícia Rodoviária Federal avec l’Airbus Helicopters H125 Écureuil et le Bell 429 Global Ranger. C’est à dire ses deux principaux concurrents aujourd’hui dans le monde. Six AW.119Kx Koala rejoindront donc les rangs de cette police autoroutière à partir de l’été prochain. La pleine dotation en ce monoturbine devrait intervenir fin 2022.
Très polyvalents ces hélicoptères disposeront du nouveau cockpit équipé tout écran Garmin G1000NXi mais également d’une capacité d’accueil pour six passagers en version liaisons ou pour huit commandos armés en mission spéciale. Treuil, et point d’emport sous fuselage pour transport de charge ou accrochage d’un Bambi bucket ont également été sélectionné.

À ce jour la Polícia Rodoviária Federal aligne une flotte hétéroclite d’avions et d’hélicoptères où les principales machines sont six Bell 407 et quatre Eurocopter EC-120 Colibri. Loin de les remplacer les AW.119Kx Koala viendront les renforcer dans la surveillance du système autoroutier brésilien, le plus dense d’Amérique du sud avec 98000 kilomètres actuellement en service, en perpétuel agrandissement au grand dam des mouvements écologistes. Pour permettre d’augmenter le réseau autoroutier le gouvernement de Jair Bolsonaro a autoriser les concessionnaires à détruire la forêt amazonienne afin de tailler au plus court. Les hélicoptères de la Polícia Rodoviária Federal servent notamment à surveiller les chantiers de prolongement afin d’éviter que des militants viennent manifester.

Photo © Leonardo.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom